A l’unanimité, Montreuil rejoint la Coordination

Le conseil municipal de Montreuil a voté à l’unanimité l’adhésion de la ville à la Coordination Eau Île-de-France. Cette décision marque l’enracinement et l’élargissement de l’action en faveur de la gestion publique à Montreuil. Et invite à « passer aux prochaines étapes de l’action ». La mise en place au niveau d’Est Ensemble, d’une équipe dédiée à la préparation du passage à la gestion publique  est une nécessité, indique l’association.

Voici les principaux extraits de la délibération votée le Mercredi 3 octobre, dressant l’état des lieux et des raisons de ce geste politique fort:

« Considérant que la Ville s’est prononcée lors du Conseil municipal du 27 septembre 2017 en faveur d’une non ré-adhésion d’Est Ensemble au SEDIF ainsi que pour une gestion publique de l’eau ;
Considérant qu’Est Ensemble, ainsi que les EPT Grand Orly Seine Bièvre et Plaine Commune, a décidé de ne pas ré-adhérer au SEDIF au 1er janvier 2018 ;
Considérant la nécessité d’assurer le service public de production et distribution d’eau potable le temps des études et l’adoption d’une convention provisoire de deux ans avec le SEDIF ;
Considérant l’engagement de la Ville, pris dans le même vœu voté en Conseil municipal du 27 septembre 2017, de consulter les habitants, et de se donner le temps et les moyens d’organiser dans les meilleures conditions démocratiques un large débat public, sur cet enjeu fondamental ;
Considérant l’importance des travaux de réflexion et de prospective à conduire dans la période à venir pour aller vers une gestion publique de l’eau, et de la nécessité de s’entourer ainsi que de mutualiser les expertises les plus adaptées afin d’œuvrer dans l’intérêt des habitants ;
Considérant la contribution de l’association au débat public et sa mobilisation dans le cadre de l’appel a Projet du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis sur la transition écologique, volet eau et climat ;
Considérant les outils et actions mis en place et développés par l’association « Coordination Eau Ile-de-France » (…)

La présentation d’Ibrahim Dufriche Soilihi, premier adjoint

Ibrahim Dufriche Soilihi, premier adjoint au maire, a présenté les motivations de la délibération:

« 1- Elle est un symbole fort de notre engagement pour que l’eau, bien commun essentiel, soit prochainement gérée de façon publique, c’est-à-dire soustraite à la logique du profit capitaliste des multinationales

2- Fidèles à nos engagements pris devant les Montreuillois de défendre leurs intérêts, parce que nous pensons que ce passage en service public doit se faire avec les habitants, et dans l’intérêt de tous, cette délibération contient donc la proposition d’organisation transparente et experte du débat public, d’information, assortie d’une consultation citoyenne

Et il est clair que la Coordination Eau Ile de France a acquis une compétence irremplaçable sur ces deux aspects, pour mener à bien notre démarche.(…)

Cette adhésion s’inscrit  dans le prolongement d’un travail commun entre la Ville et la Coordination Eau, travail commun qui a même débuté lors de la précédente mandature avec Dominique Voynet, que je tiens à saluer, et qui associait déjà des élus de différentes sensibilités, déjà animés de la volonté politique du passage de l’eau en Régie publique. Hélas le processus n’avait alors pas abouti (…)

Notre ville s’est prononcée, lors du Conseil municipal du 27 septembre 2017 pour que Est-Ensemble décide de ne pas ré adhérer au SEDIF au 31 décembre 2017, et pour une gestion publique de l’eau, et Est ensemble a ensuite voté cette non ré-adhésion au SEDIF.

Aujourd’hui s’ ouvre donc devant nous une phase importante de travail pour réaliser les études et expertises nécessaires à ce passage en Régie publique. »

Lire l’intervention complète d’Ibrahim Dufriche Soilihi

L’intervention de Mireille Alphonse, VP d’Est Ensemble

Mireille Alphonse, maire adjointe de Montreuil et vice-présidente d’Est Ensemble a notamment déclaré :

« Montreuil s’est prononcée lors du Conseil municipal du 27 septembre 2017 pour une gestion publique de l’eau, et pour la non ré-adhésion d’Est Ensemble au SEDIF.

Après cet acte politique fort, il apparait désormais nécessaire de travailler concrètement à cet engagement, et d’assurer l’aboutissement des études nécessaires. L’adhésion à la Coordination Eau Ile de France constituera l’un des outils qui permettra d’y parvenir.

Car oui, nous berçons pas d’illusions, le passage en régie publique est un chemin prometteur mais truffé d’embuches. Il nous faudra « piloter » finement cette complexité, tout en assurant évidemment un service continu et une qualité sanitaire irréprochable. Il nous faudra un collectif et une équipe solides consacrée à ces tâches, établir une liste des moyens nécessaires pour exercer dans les faits la compétence eau, une cellule et un budget consacrés spécifiquement à cette réflexion.

C’est le sens des orientations qui nous guident pour le travail collectif que nous menons au sein de Est Ensemble. (…)

C’est parce que nous réaffirmons que l’eau est un bien commun, vital, inaliénable, mais fortement altéré et menacé, que nous nous donnons les moyens de nos ambitions, et votons pour l’adhésion de Montreuil à la Coordination Eau Ile de France. Préparons ensemble les prochaines étapes de l’action ! »

Lire l’intervention complète de Mireille Alphonse

Laisser un commentaire