Alternatiba Paris 2017, c’est parti!

Dimanche dernier 11 juin a eu lieu une réunion de co-construction d’Alternatiba Paris, le village des alternatives, qui s’attaque à sa façon aux grands problèmes actuels de notre société et de notre monde. Les urgences climatiques, sociales, financières, écologiques, politiques sont indéniables mais nous refusons d’être fatalistes : des solutions existent et nous voulons les montrer!

A l’échelle locale ou globale, il existe une multitude de manières d’agir, pour changer un peu, beaucoup ou considérablement la direction prise aujourd’hui. Le Village des Alternatives a pour vocation de présenter ces alternatives avec sérieux, bonne humeur et enthousiasme.

Daniel Hofnung, co-président de la Coordination Eau IDF et Cécile Fossaert, volontaire en service civique ont participé à cette réunion de lancement. Compte-rendu.

Le Village de Alternatives se déroulera le 30 septembre et le 1er octobre 2017 place de Stalingrad, sur les quais de Loire et de Seine. Des alternances ateliers – restaurations sont prévues pour que la visite du village soit plus agréable. La demande à la marie à été faite pour les deux quais mais il y a eu un débat sur le fait d’en utiliser qu’un seul (idée qui a fait consensus, l’utilisation des deux quais espacerait considérablement les espaces entre les ateliers, et obligerait les visiteurs à traverser les ponts et passerelles pour pouvoir voir l’entièreté du village). Chaque quai a ses avantages et inconvénients (accès, espace, jardin d’enfant, péniches permanentes, proximité de bar et de préaux avec lesquels il des liens ont pu être faits). Le quai de Seine semble présenter plus d’avantages.

Il y aura une grande scène de 60 m² sur la place de la Rotonde.

Il y a eu un débat autour du fait de louer d’autres scènes : une flottante et immobile de 100 m² avec des installations électriques, qui remplacerait la grande scène place de la Rotonde, et une flottante et mobile, sans installation électrique, qui se déplacerait le long des quais, avec diverses activités (musique acoustique, crieur d’informations, poète…)

Une discussion est ouverte avec le MK2 pour pouvoir diffuser des films ouverts et gratuits au public, avec une participation libre à la sortie et dont les frais manquants seraient à la charge d’Alternatiba.

Des péniches et un café sont ouverts aux proposition de partenariat avec Alternatiba, pour offrir un refuge en cas de mauvais temps, accueillir des débats, des prises de parole, des lieux de repos, peut-être même des expositions.

Déroulement du week-end

Le village se déroule sur deux jours, et il y a eu un débat sur la journée principale des ateliers. Les principales animations sont prévues le dimanche (arrivée du Tour à vélo, concerts);  si elles étaient couplées à un village d’alternatives dense, cela compliquerait grandement l’organisation.

Entre samedi et dimanche, le débat a tranché pour faire un appel aux porteurs d’alternatives pour le samedi en premier lieu, et de proposer de rester sur deux jours s’ils le souhaitent. Certaines associations, individus, entreprises et collectivités qui porteront des alternatives peuvent ne vouloir être présent qu’un seul jour, qui serait donc le samedi.

Le principal argument pour faire de ce jour principal le dimanche sont le fait qu’un grand nombre de personnes travaillent le samedi, et sont donc plus à même de sortir le dimanche.

Deux point sont importants à souligner ici : le village durera dans tous les cas deux jours, il ne s’agit que de la journée principale du village et de la présence d’un grand nombre de porteurs d’alternatives qui ne souhaiteraient rester qu’un jour, dans tous les cas, ceux qui veulent rester les deux jours restent les deux jours. Aussi, même si un seul jour est proposé, il y aura toujours des animations (donc l’arrivée du tour et les concerts, mais également des expositions, des débats, des projections, ainsi qu’une restauration) pendant l’autre journée.

Petit point budget

Les dépenses seront faites dans la communication (affiches, flyers…), la restauration, la buvette, la logistique (électricité, points d’eau potable à installer, Wi-Fi…), la sécurité, les animations (concerts, projections…) et diverses autres pôles.

Les principales rentrées d’argent viennent de subventions publiques, de partenariats privés, d’une campagne de financement participatif (qui en est aujourd’hui à 20%), de la buvette et la restauration, des dons d’associations et des fond propres.

Les principaux pôles et Consommer Responsable

Le village se découpera en pôles thématiques : se déplacer, se loger, se divertir / se cultiver, consommer responsable et vivre ensemble. La Coordination Eau Ile-de-France sera présente dans le pôle consommer responsable.

De nombreux liens seront faits entre ces pôles, qui ne sont pas si indépendants que ça, ainsi qu’au sein même des pôles où des porteurs d’alternatives pourront présenter des sujets, des animations ou des conférences similaires voir en partenariat.

Une demande a été faite à la Mairie avant même que nous le leur proposions d’installer des points d’eau potable sur l’ensemble du site, afin de ne pas vendre de bouteilles d’eau sur place, une préoccupation importante pour la Coordination.

Les thèmes qui ont été évoquées sont la nutrition avec des AMAPs et des producteurs locaux et/ou bio présents, l’eau, le textile. Nous manquions de participants et de porteurs d’alternatives pour agrémenter le débat.

Deux réunions du groupe consommer responsable avec un maximum de porteurs d’alternatives sont prévues les 20 et 27 juin.

Dans le pôle Se loger, un projet a été évoqué concernant un appartement témoin, réaménagé pour être le plus “idéal” dans l’optique d’Alternatiba. Le sujet de l’eau dans cet appartement sera évoqué, et la Coordination s’y intéressera pour y mettre quelques idées (pas de bouteille en plastique, cosmétiques naturels / fait main, du vinaigre et du bicarbonate de soude dans les placards…)

En conclusion

La Coordination participera à l’ensemble des réunions et à l’organisation du pôle Consommer Responsable, avec nos contacts, nous nous efforcerons de présenter un maximum d’alternatives viables, concrètes, ainsi que des astuces, des expositions…

Pour la moindre question sur le village ou si l’envie de nous aider vous tente, n’hésitez pas à contacter directement Cécile Fossaert:  cecile@eau-iledefrance.fr

 

Laisser un commentaire