Archives de catégorie : Eau & climat

Groupe d’Engagement pour l’Eau et le Climat: lancement du projet européen

Ressource la plus affectée par le changement climatique, l’eau est aussi un facteur essentiel de la préservation du climat. La mauvaise gestion du cycle de l’eau contribue au dérèglement climatique, alors que de meilleures pratiques pourraient permettre de faire face à la crise.  Aussi l’action pour la sauvegarde du climat se fera en prenant en compte la ressource eau, ou ne se fera pas. C’est le constat de départ du projet européen « Expertise citoyenne et publique pour restaurer les cycles de l’eau et le climat », associant la Coordination Eau Île-de-France, The Flow Partnership (Grande Bretagne), People and Water (Slovaquie) et Eau Bien Commun Auvergne-Rhône Alpes (EBC AURA, France). Prochaine réunion d’information prévue le jeudi 21 décembre à 18h30 à Paris.

Continuer la lecture de Groupe d’Engagement pour l’Eau et le Climat: lancement du projet européen

La forêt amazonienne déclenche sa propre pluie

Une équipe américaine vient de résoudre un des mystères de la météo amazonienne : pourquoi les pluies débutent deux mois avant que le système de vent ne puisse apporter l’eau de la mer sur la forêt? Réponse : ce sont les arbres qui font pleuvoir. Un article de Loïc Chauveau dans Sciences et Avenir

Guyane

Humidité dans le parc amazonien de Guyane. Jobard/Coeurs de nature/SIPA

Continuer la lecture de La forêt amazonienne déclenche sa propre pluie

Climat : il n’y a pas que le CO2 ! Il faut aussi penser à l’eau…

S’éloigner des énergies fossiles est la solution communément admise pour lutter contre le changement climatique. Or, expliquent les auteurs de cette tribune, il existe d’autres facteurs climatiques que le volume de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Ainsi, le rôle de l’eau est essentiel — à travers les végétaux, notamment.

Judith D. Schwartz est journaliste. Elle est l’auteure de Water in Plain Sight. Hope for a Thirsty World (non traduit en français). Cette tribune  publiée par Reporterre est une adaptation de son article paru dans le quotidien britannique The Guardian, le 3 avril. La traduction et l’adaptation ont été assurées par Daniel Hofnung, de la Coordination eau Île-de-France.

Continuer la lecture de Climat : il n’y a pas que le CO2 ! Il faut aussi penser à l’eau…

Comment les arbres rafraîchissent la ville

En zone tempérée, l’irradiation solaire est d’environ 1000 W /m² par jour ensoleillé, ce qui signifie qu’une surface d’un ha reçoit 10 MW en moyenne d’énergie solaire. Ce que devient cette énergie dépend de la disponibilité en eau et du type de couverture du sol. La majeure partie de l’énergie solaire sur les surfaces sèches est convertie en chaleur sensible, qui réchauffe le sol et l’air situé au-dessus. En été, les températures sur de telles surfaces peuvent excéder les 50°C!

Pourtant, si la surface est couverte par une végétation en état de jouer son rôle (et bien pourvue en eau), 70 à 80 % de cette énergie peut être dissipée par évapotranspiration de l’eau (somme de la transpiration et de l’évaporation), ce qui signifie sa conversion en chaleur latente, responsable du rafraîchissement du voisinage. Conséquence de l’effet de refroidissement par évapotranspiration, une zone végétalisée bien fournie en eau est considérablement plus fraîche que les surfaces sèches voisines. Cela peut être illustré de façon pratique par la thermographie.

Continuer la lecture de Comment les arbres rafraîchissent la ville