Faut-il réquisitionner l’usine d’Itteville?

Le 7 février, l’association eau publique Orge-Essonne demandait des informations sur le renouvellement de la délégation de service public de l’usine de production d’eau potable d’Itteville  (lire la lettre ouverte à ce sujet) annoncé lors d’un débat public le 1er février. Le 19 février, l’association faisait part de son inquiétude devant le silence de l’administration du Siarce, le Syndicat Intercommunal d’Aménagement, de Réseaux et du Cycle de l’Eau qui regroupe 44 communes sur trois départements (Essonne, Seine-et-Marne, Loiret). Il a fallu que des membres de l’association se rendent sur place pour découvrir le pot aux roses!

Au siège du Siarce à Corbeil, les militant-es  exigent le registre des délibérations et  découvrent que c’est dès le …21 septembre que les élus du conseil syndical du SIARCE ont voté à l’unanimité la reconduction pour 15 ans de la privatisation de l’usine de production d’eau potable d’Itteville!

Une découverte lourde d’enseignements

Les élus de ces collectivités s’énervent rapidement quand  l’association insiste sur l’impératif de l’information et la consultation systématique des usagers sur le choix du mode de gestion de l’eau. Or il y en a ici une démonstration flagrante  a contrario:  dès que les usagers relâchent leur vigilance, dès qu’ils se bornent à « attendre la suite des événements », se produit un coup de force d’élu-es qui engagent l’avenir pour 15 ans sans qu’un-e seul-e habitant-e concerné-e ait pu donner son avis.

Décidément, rien n’est jamais acquis en matière de démocratie locale…

Laisser un commentaire