Les approximations de Veolia

L’entreprise Veolia a été condamnée par la justice à plusieurs reprises pour avoir coupé l’eau ou réduit le débit d’eau chez des familles pour impayés (voir les ordonnances de jugement ici). Elle a réagi à ces condamnations en poursuivant France Libertés et la Coordination eau Ile-de-France pour diffamation. Cette attaque a suscité de nombreuses réactions de soutien vers les deux organisations, de la part d’associations, d’élus, d’universitaires et de citoyens.

Parmi eux, Gérard Cosme, le Président d’Est Ensemble Grand Paris (structure intercommunale en Ile-de-France). Cet élu a écrit au PDG de Veolia, Antoine Frérot, lui demandant le retrait des plaintes pour diffamation. L’entreprise a répondu par la voix de son Directeur Général Eau France, Frédéric Van Heems.

Cette réponse contient de nombreuses approximations que France Libertés et la Coordination eau Ile-de-France ont dénoncées dans un courrier envoyé à Veolia le 20 octobre.

L’entreprise affirme par exemple que « dès l’entrée en vigueur de la loi, Veolia a donné des consignes claires à ses collaborateurs pour mettre un terme aux coupures d’eau dans les résidences principales ». Elle admet des erreurs qui seraient « exceptionnelles », alors même que plus de 500 familles ont contacté les deux organisations en l’espace de 3 ans pour témoigner de leur situation de coupure ou de réduction de débit d’eau par Veolia.

Lisez notre réponse ci-dessous:

Télécharger le courrier de Veolia

Laisser un commentaire