La coordination Eau Ile-de-France s’engage pour le climat !

Tous les scénarios convergent. D’ici 2050, le débit de la Seine aura diminué de 30%, tandis que les nappes phréatiques devraient voir  leur niveau baisser de 16%. Ressource la plus affectée par le changement climatique, l’eau est aussi un facteur essentiel de la préservation du climat. Et l’enjeu est immense pour l’humanité : alors que la détérioration des cycles locaux de l’eau contribue à l’augmentation des températures, chaque année, sur les 3% que constitue l’eau douce sur l’ensemble de l’eau présente sur notre planète, 760 km3 s’échappent dans l’océan, amenuisant d’autant plus la ressource.

La mauvaise gestion du cycle de l’eau contribue au dérèglement climatique, alors que de meilleures pratiques pourraient permettre de faire face à la crise. Et ces bonnes pratiques se développent partout autour de nous: en Slovaquie, l’ONG People and Water a réalisé, pour combattre les crues à répétition, des retenues sur un vallon d’écoulement qui ont permis de revitaliser des paysages, et de combattre la déperdition des eaux douces.

Des solutions adoptées en Slovaquie lors du programme de « revitalisation des paysages » : retenues sur un vallon  d’écoulement

Au Rajasthan, Etat au nord ouest de l’Inde, le creusement de 10000 structures de collecte d’eau (johads) a permis la revitalisation de 7 cours d’eau et de lutter durablement contre la désertification croissante de la région.

Ces solutions locales et concrètes se développent partout dans le monde, et malgré cela l’action des acteurs publics, et la mobilisation citoyenne sur ces enjeux essentiels de l’action pour le climat restent anecdotiques. C’est pourtant un enjeu de civilisation qui se pose à nous : en novembre dernier, 15000 scientifiques poussaient un cri d’alarme sur l’état de la planète, observant que 8 indicateurs sur 9 étaient au rouge.

Crédits : Camille Renard – Radio France – Sur 9 indicateurs, 8 sont au rouge, incluant la déperdition dramatique de l’eau douce

En réponse à cet appel, plusieurs organisations ont décidé de se mobiliser et d’engager les gouvernant.e.s et citoyen.ne.s dans l’action collective pour la préservation des biens communs eau & climat : People & Water (Slovaquie), The Flow Partnership (Grande Bretagne), EBC AURA et la CEIDF (France) vont, ces trois prochaines années, mettre en place les cadres d’action et de coordination pour permettre le travail collectif, les échanges et la construction collective d’un mouvement transnational pour plusieurs centaines d’acteurs et de collectifs porteurs de projets à travers l’Europe.

👉 Retrouvez la présentation du projet transnational auprès des porteurs de projets franciliens lors de la réunion du 21 décembre 2017 

Intéressé.e ?

Prochaine réunion de travail le lundi 22 janvier à 19h00 au CVE, 5, rue de la révolution, 93100 Montreuil. Pour en savoir plus sur le projet, contactez nous :

01 44 67 73 21

coordination@eau-iledefrance.fr  

Laisser un commentaire