Inondations: mieux vaut prévenir

Notre récente visite en Slovaquie d’installations destinées à ralentir le ruissellement, faire s’infiltrer et évaporer l’eau a aiguisé notre regard. En France aussi,  nous pouvons découvrir des petites réalisations de prévention des inondations. C’est le cas du  réservoir de stockage d’eau d’orage de Véron / Puits Bottin (Yonne), réalisé il y a plus de 25 ans, suite à des inondations dans le village, provenant de deux vallons, Puits Bottin-Val Péronne et La Grange au Doyen. Un repérage effectué par Daniel Hofnung, co-président de la Coordination Eau Île-de-France.

Ce réservoir s’est rempli totalement lors des inondations de fin mai 2016, et a joué son rôle, évitant l’écoulement en contrebas. Par contre, l’ouvrage plus petit venant du vallon escarpé de la Grange au Doyen a été complètement insuffisant…

L’ouvrage est situé en haut de Puits-Bottin, sur la route menant à Val Péronne a été efficace. L’autre ouvrage, sur la route vers la Grange au Doyen, dans un vallon encaissé, n’a pas suffit, à tel point qu’une véritable rivière coulait vers le village de Véron par la route, qui a été condamnée, les habitants des villages situés au dessus ont dû passer par une route située au dessus des collines en forêt pour rejoindre Villeneuve-sur-Yonne et de là se rendre à Véron.

L’ouvrage collecte les eaux des deux fossés latéraux de la route qui traverse le hameau de Val Péronne « rue de Noë », ceux ci se rejoignent par un tuyau passant sous la route.

Un fossé les conduit vers l’ouvrage proprement dit , qui à partir du début du muret de terre jusqu’au grand talus final, mesure 150 mètres de long. Le talus d’extrémité a 6,60 m de hauteur, ce qui fait, compte tenu d’une largeur moyenne médiane de 22,5 m et du fait que la pente est irrégulière, de 8.000 à 12.000 m³ d’eau collectée, ce qui fait un volume important.

Après un épisode orageux, elle s’infiltre lentement dans le sol, ce qui explique que le lieu soit très humide et envahi de végétation.

L’adjoint au Maire indique qu’un entretien et l’enlèvement de sédiments seraient nécessaires pour que l’ouvrage conserve son efficacité pour le prochain épisode de pluies violentes.

coupe longitudinale

coupe transversale

Source des documents : Géoportail www.geoportail.gouv.fr

 

Laisser un commentaire