Tous en Seine, c’est parti!

Du 10 au 23 octobre ont eu lieu des soirées de préfiguration de « Tous en Seine » dans les huit départements d’Île-de-France. Des ateliers de fin d’après-midi ont permis la rencontre des associations, des élus locaux et régionaux. Arrivée de la péniche à ParisPuis un spectacle, « l’heure bleue »,  donné depuis une péniche, a ré-enchanté les rives et surtout les riverains!

La Coordination EAU Île-de-France est naturellement en phase avec ce projet de construire un très grand évènement populaire, autour de la Seine, de la Marne et de l’Oise, initié par la Région Ile-de-France. Après le Forum alternatif mondial de l’eau (FAME) en mars 2012 à Marseille, nous avions déjà réuni plusieurs ateliers pour imaginer quelle pourrait être notre contribution à Tous en Seine en tant qu’associations et citoyens. Le FAME n’a pas été conçu comme un coup sans lendemain. Au contraire, il vise à la construction dans la durée d’alternatives en terme de contenus et d’action. Il appelle tout à la fois à des rendez-vous fréquents et réguliers et à des déclinaisons locales et concrètes. D’où notre première proposition d’organiser dans le cadre de Tous en Seine, un forum citoyen construit à la fois sur la participation volontaire des associations et selon des axes thématiques

L'heure bleueSur le fond Tous en Seine nous intéresse car il ne s’agit pas seulement de discours mais d’actes. Il donne à voir autre chose, une autre relation à l’eau. Il porte « le faire ». De la même façon, la reconquête des berges aujourd’hui entamée à Paris aurait-elle été possible sans l’événement culturel qu’est Paris plages?

Considérer l’eau comme un bien commun appelle à sa réappropriation, son partage, comme voie vers une nouvelle responsabilité. Il s’agit de retrouver la convivialité, de faire société autour de l’eau. Entre associations, experts et élus, il s’agit de ne pas se disqualifier les uns les autres mais d’établir des passerelles pour requalifier la parole citoyenne. Le modèle français de l’eau est en crise -le constat devient évident, mais il est moins facile d’en changer, cela peut générer impatience, divisions et crispations. Tous en Seine est un signal politique et artistique pour  y arriver à l’échelle de l’Île-de-France.

Prochain rendez-vous en février 2014 pour une restitution grand public de cette première étape de préfiguration de Tous en Seine.

 

Laisser un commentaire