Europe

La Coordination EAU Île-de-France développe des partenariats en Europe, notamment en Italie avec le CeVI (Centro di Voluntario Internazionale) et en Belgique avec l’IERPE (Institut européen de recherche sur la politique de l’eau), pour croiser les regards et conforter le rôle d’association-réseau, sa particularité, qu’elle avait déjà mise en œuvre en participant à l’organisation du Forum alternatif mondial de l’Eau (FAME 2012), à Marseille en Mars dernier.

Le FAME a en effet marqué une nouvelle étape dans l’organisation du mouvement pour l’eau bien commun. Au niveau national, la réussite du FAME donne envie à tous de continuer ensemble ; cette envie va se concrétiser dans des campagnes et, à plus long terme, dans des structures communes, en particulier au niveau européen : initiative citoyenne européenne L’eau est un droit humain, portée par les syndicats des services publics dès 2012 ; initiative citoyenne européenne L’eau aux citoyens portée par une plate-forme associative (dont font partie la Coordination Eau Île-de-France, la Fondation France Libertés, Emmaüs International…) et prévue en 2013 ; embryon d’une coordination européenne des associations pour l’eau bien commun, avec la mise en place de groupes de travail en juillet 2012 et une assemblée générale prévue en novembre.

L’agenda institutionnel, avec le renouvellement de la Directive cadre européenne sur l’eau (DCE), le Blueprint for Europe’s Water, appelle des mobilisations citoyennes pour faire face aux risques de marchandisationdu cycle de l’eau, de la source au robinet. Avec la perspective Europe 2020, l’action pour le droit universel à l’eau doit allier qualité de la ressource, bonne gestion et accès de tous à l’eau, en maintenant concrètement le devoir d’impliquer les citoyens dans toutes les décisions concernant cette gestion.

Le lien entre le local et le global a été maintes fois évoqué au FAME, où études et expériences-pilote menées à une envergure nationale, régionale ou même communale, étaient mises en perspective à l’échelle mondiale. Car l’application du droit à l’eau dans le monde ne coule pas de source ; les études et initiatives qui furent présentées au FAME 2012 en tirent un portrait multi-facettes qui, lorsqu’il ne souligne pas l’urgence de réagir face à une marchandisation du vivant aux conséquences dramatiques – populations spoliées de leur droit à l’eau, déploiement de forces armées… – , analysent et décryptent les concepts qui sous-tendent les évolutions des marchés mondiaux de l’eau et proposent des outils d’analyse et d’action pour les combattre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un réseau qui réunit citoyens et associations autour de la ressource en eau en Île-de-France et sur tout le territoire français, sur tous les aspects: social, environnemental, économique, juridique, de la santé, culturel…