Bruxelles adhère au réseau « communauté bleue »

Le gouvernement bruxellois a donné jeudi 10 octobre son feu vert à l’adhésion de la Région-capitale au réseau « Blue Community » né au Canada et auquel de nombreuses autres villes adhèrent déjà. Article de SudInfo.be

Ce réseau garantit le caractère public du gestionnaire de la production, de la distribution et de l’évacuation des eaux, et à terme de l’épuration. Il reconnaît et défend le principe de l’accès à l’eau potable comme droit humain fondamental.

A ce propos, ses membres s’engagent à interdire la vente d’eau embouteillée dans les établissements publics et lors d’événements municipaux.

Dans la déclaration de politique régionale 2019-2024 le gouvernement bruxellois s’est engagé à rejoindre, comme d’autres villes, la « Blue Community ».

« Le bref moment entre le robinet et la canalisation ne représente qu’une infime partie de son long voyage. Gérer l’eau dans une ville va au-delà des simples réseaux publics de distribution d’eau. Le changement climatique, l’expansion urbaine et les altérations des bassins hydrographiques sont autant de facteurs qui doivent nous alerter, inciter les autorités publiques à agir », a commenté le ministre de l’Environnement Alain Maron (Ecolo).

De son côté, le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) a souligné que « la garantie d’une gestion publique du cycle de l’eau est souvent un prérequis pour que le droit à l’accès à l’eau potable soit effectif ».

« De plus, je vise, avec mon équipe, d’ici à la fin de la législature, l’abandon du recours à l’eau en bouteille au profit de l’eau de distribution dans les bâtiments dépendant des pouvoirs publics régionaux et communaux, tout comme lors d’événements sponsorisés par les pouvoirs publics. L’eau du robinet, qui est qualitativement irréprochable, est bien moins coûteuse, tant économiquement qu’environnementalement », a ajouté Rudi Vervoort. Par ailleurs, le projet Blue Community prévoit prochainement l’organisation d’un colloque international à Bruxelles.

2 réflexions au sujet de « Bruxelles adhère au réseau « communauté bleue » »

  1. NB: l’eau potable distribuée au robinet ne provient pas des eaux usées (WC). Elle provient de nappes d’eau souterraines ou superficielles (rivières) et passe bien sûr par des usines de traitement. Ce qu’elle peut contenir encore l’est à des doses infinitésimales et souvent indétectables.
    Et l’aluminium n’est pas le meilleur contenant pour l’eau…

  2. J’évite le plus possible les boissons en bouteilles plastiques; pour les jus de fruits on n’a pas le choix à part presser des oranges et quand à l’eau du robinet, même si je la bois, je pense chaque fois à son origine éventuelle -WC – et à tout ce qu’elle contient encore : médicaments, pilules contraceptives etc …..
    Une des solutions serait d’utiliser des bouteilles consignées très cher en aluminium ( Idem gourdes ) ou de vendre de l’eau à partir de conteneurs en aluminium munis de robinets pour que les clients remplissent leurs contenants.
    Ces conteneurs seraient placés à l’entré des magasins et en ville : places, jardins etc ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.