2012: nouvelles perspectives pour notre association

Après une année 2011 foisonnante d’activités, avec notamment les Assises régionales des associations pour l’eau et la préparation du Forum alternatif mondial de l’eau (FAME), l’Assemblée générale de la Coordination Eau Île-de-France qui s’est tenue le 28 janvier, a permis de dresser un bilan d’étape et de soulever des questions nouvelles.

Les luttes pour la gestion publique de l’eau, qui font partie des fondamentaux de la Coordination, se sont poursuivies sur le terrain juridique dans la Communauté d’agglomération Est Ensemble et ont connu des succès avec les baisses spectaculaires de tarifs obtenues par l’AREP-CAMY ; le terrain de luttes a tendance à se déplacer vers la périphérie de la région parisienne où de nouvelles associations d’usagers, en lien avec la Coordination, se créent pour les mener.
Les nouveaux thèmes abordés avec le colloque « eau et terre », puis les forums départementaux sur la pollution en Seine et Marne, sur l’habitat dans le Val de Marne ou sur l’accès à l’eau en Seine Saint Denis, ont élargi de façon considérable le potentiel d’activités de la Coordination. Les Assises ont bien joué leur rôle de renforcement et de développement du réseau des associations pour l’eau.
De nouvelles activités ont vu le jour : édition d’un livret de « capacitation citoyenne »  sur la bataille menée à Est Ensemble, mise en place de l’atelier « eau, jeunes, citoyenneté » suivi de la réalisation d’une vidéo par « Regarde à vue », autant d’expériences enrichissantes pour tous. Enfin la Coordination joue un rôle national dans la préparation du FAME.

La Coordination emploie deux salariées et réalise aussi de façon professionnelle certains de ses projets par des missions rétribuées. Il est bien évident que la relation à l’association n’est pas la même pour la salariée qui travaille tous les jours pour l’association et, à l’extrême, l’adhérent qui participe à une ou deux actions dans l’année. Dans ces conditions, il faut être attentif à la participation différenciée de chacun, pour ne laisser personne de côté.
Les élus sont de plus en plus nombreux à rejoindre la Coordination, ce qui est positif car cela donne plus de rayonnement à notre association mais cela pose aussi la question de leur rôle particulier. Nous souhaitons bien évidemment que nos idées soient reprises par les politiques et, en même temps, nous voulons que cela se traduise par des engagements et des actions de la part des élus.  Dans la discussion est venue l’idée d’élaborer une charte des élus pour clarifier les conditions de leur participation à la Coordination.
La place des experts a également été interrogée. Leur apport est précieux pour une association comme la nôtre. Mais la Coordination ne peut pas être le lieu de débats trop spécialisés. Une expertise de terrain se forme dans la vie associative, pour autant chacun n’a pas vocation à devenir un expert professionnel. La question d’inventer un dispositif pour permettre et valoriser l’apport des experts (chercheurs, consultants, etc) au sein de la Coordination est posée. La mise en mouvement des citoyens et l’expertise apparaissent complémentaires.
Un travail de formation spécifique doit être mené. L’atelier « eau, jeunes, citoyenneté » a donné envie d’aller plus loin dans ce sens. Mais il a fait ressortir la difficulté, par exemple, à expliquer comment est organisée la gestion de l’eau et de l’assainissement en Île-de-France.
La Coordination a aussi besoin d’approfondir des questions importantes pour son orientation. C’est le rôle du Conseil d’administration de mener à bien ces réflexions. A cette fin, des séminaires du CA, ouverts à tous les adhérents, pourraient être organisés. Le bureau jouant un rôle d’animation plus quotidien du fonctionnement de l’association.

La question du rassemblement a été évoquée : sommes-nous assez audacieux dans ce domaine, prenons-nous les initiatives nécessaires, alors que tout montre que notre conception de l’eau bien commun est aujourd’hui largement partagée ?

Après discussion, le rapport d’activités 2011 et le rapport d’orientation ont été adoptés à l’unanimité des 35 présents, moins une abstention. Les grandes lignes du budget 2012 ont été présentées. Dès que le compte de résultats 2011 sera disponible auprès de notre comptable, les documents seront envoyés à tous les adhérents et une nouvelle AG sera organisée pour les valider (fin février-début mars). Enfin le CA et le bureau ont été élus à l’unanimité.

Voir la composition du Conseil d’Administration
Voir le Rapports d’Activités 2011
Voir le rapport d’orientation 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.