Action pour les toilettes à Montreuil

Un tiers de l’humanité (2,5 milliards de personnes) n’a pas accès à un assainissement approprié, y compris des toilettes ou des latrines, avec des conséquences dramatiques sur la santé humaine, la dignité et la sécurité, l’environnement et le développement social et économique. Cette situation a conduit l’ONU a désigné le 19 novembre comme « journée mondiale des toilettes » et a adopté la résolution « assainissement pour tous » en juillet 2013.

Cet état de fait ne concerne pas que les pays les plus pauvres. En France aussi, l’accès aux toilettes est problématique pour une partie de la population. Raison de plus pour signaler les initiatives prises dans ce domaine, comme celle ci-dessous, à Montreuil.

Depuis début octobre, deux familles de quatre et trois enfants, habitantes des « Murs à pêches » depuis plusieurs décennies, bénéficient chacune et enfin d’un WC, d’une douche et d’un lave-mains. Mieux, de « modules éco-sanitaires », puisque les lieux d’aisances fonctionnent en toilettes sèches, non raccordées au réseau d’assainissement. Un progrès notable du au projet « amélioration écologique des conditions sanitaires et d’habitat », porté par l’Association départementale pour la promotion des Tsiganes/gens du voyage (ADEPT). D’ici fin 2014, ce projet aura étendu sa mission à une quinzaine de sites dont huit à Montreuil, au bénéfice de 50 ménages de Seine Saint-Denis et Seine et Marne. Ce projet bénéficie de l’appui financier de la Fondation Abbé Pierre, de la Fondation de France et des communes concernées. Les familles sont quant à elles sollicitées à hauteur de 10% du montant des travaux engagés. A Montreuil, ce sont les Bâtisseurs d’Emmaüs qui ont réalisé les deux modules via un chantier d’insertion.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.