Cyberaction – Est Ensemble

Vos pétitions seront envoyées à Mr Kern, président de la communauté d’agglomération Est Ensemble.
___________________________________________

Billet d’humeur

Est Ensemble, on t’aime!
Mazette, l’est drôlement beau le bâtiment d’Est ensemble, pas à l’Ouest du tout. Ca fait plaisir de voir comme l’argent des contribuable est bien utilisé. Dehors avec Stefania on distribuait le tract de la coordination eau Ile de France. La Cegette était là, mais y nous ont pas cassé la gueule, au contraire. Ah, c’est  plus ce que c’était ! Même qu’ils étaient contents de nous voir et on bavassait tranquilles quand soudain arrive un phare breton monté sur roues, avec dessus marqué  » la divagante » et deux marins qui font de la musique. Non, je vous assure, j’avais rien fumé. Ces gardiens particuliers des phares et balises n’étaient pas au courant que la manif prévue n’avait pas lieu car l’ordre du jour du conseil avait changé après le bourre-pif que leur avaient mis la coordination et les juges. Du coup des cégettes se sont mis à danser, tout ça sous les fenêtres de la grande salle du conseil, c’était d’un kitch!Elle est  très belle la salle, j’y mets 3 étoiles au moins. Elle est est ronde, claire et donne en panoramique sur la banlieue. Z’étaient pas nombreux, les conseillers, à peine une cinquantaine (sur 91) mais faut les comprendre les  pontes avaient été contraints d’aller au pince-fesses de Barto, à l’hôtel delassé ( ça s’écrit comme ça, j’étais pas invité), qu’elle corvée !  Bon v’la t’y pas qu’on fait l’appel, ça dure bien une demi-heure. Finalement la présidente qui remplaçait au pied levé le Président  déclare que le quorum est là. Moi, je l’ai pas vu, mais puisqu’elle l’a dit. Nous de Bajo on était en force, presque tous étaient là, manquait le plus beau, Everbad-le-magnifique. Comme j’étais pas loin de l’un d’eux je lui demande si quelqu’un n’aurait pas pu représenter not’ maire. L’a k’à s’débrouiller, l’a mon n° de portable non ? l’a ka appeler quoi ! Bonjour l’amour dans la majorité.  Après v’la une  vice-présidente qui démissionne, je me souviens plus qui, elle laisse sa place à un autre lascar qui se lève pour qu’on le voit, mais ne dit mot. « Un bel homme » lance une voix taquine, la présidente par intérim se mouille pas  » Joker » qu’elle dit. Peut-être qu’elle s’y connait pas en bel homme. Pas d’autre candidat, on passe au vote. Pendant que cette belle assemblée vote et dépouille (une autre demi-heure car pour désigner quelqu’un à cette haute responsabilité, il faut que chacun mette son petit papier dans une urne située au centre de l’hémicycle) la présidente suggère de voter les indemnités du petit nouveau. Ah, enfin du croustillant, mais non pas du tout, sur la forêt d’écrans accrochés au plafond, rien pas une petite idée même des indemnités du ci-devant. La curiosité me tuera. On allait donc voter les indemnités. Mais non ! Un conseiller perspicace fit remarquer qu’on ne pouvait voter les indemnités de quelqu’un qui n’était pas encore complètement élu. Voilà une remarque qu’elle est bonne comme aurait dit un cher disparu. Bon, alors  on passe au budget, plus de 300 patates quand même ! On rentre dans le dur, Stéfania fatigue et elle n’est pas sûre qu’elle aura ses heures sup. L’a ka se syndiquer ! Bon, on se casse content. Avec cette assemblée, c’est sûr,  les citoyens peuvent dormir sur leurs deux oreilles.
By : Groteskman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.