L’eau en débat à Cergy-Pontoise !

>>>voir aussi le SITE agleau.fr

b

En 2008, des citoyens, indignés par la décision de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise(CACP) de confier pour dix-huit ans la gestion du bien public le plus précieux, l’eau potable, à la multinationale Véolia, se regroupent.
En janvier 2010, ils créent l’association AGLEAU (Alerte Générale sur L’EAU), dont l’objet est d’examiner l’état de la distribution, mais aussi de l’assainissement des eaux de l’agglomération de Cergy-Pontoise.
Elle se donne pour mission d’alerter, d’informer, de mobiliser afin de progresser vers un véritable service public de l’eau, qui soit de moins en moins délégué et de plus en plus placé sous la responsabilité, non commerciale, des élus et des usagers, étroitement associés.

x
LA DÉRIVE DU PRIX DE L’EAU EN 2012
Pour la deuxième année consécutive, la consommation d’eau a baissé et, en application du contrat, CYO augmente ses prix, en 2012 : + 1,9 % pour l’abonnement et + 0,6% pour le mètre cube consommé, après + 4% d’abonnement et + 1,3 % pour le mètre cube en 2011.
A vous décourager d’être éco-responsable !
Autre anomalie : CYO, qui achète en gros 3 sur 4 des mètres cubes d’eau distribués, a réduit de 15 % son prix d’achat en modifiant ses sources d’approvisionnement sans, naturellement – profit oblige– ,répercuter cette baisse dans ses prix de vente. Anormalement passive, la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise (CACP) laisse CYO spolier les usagers. Qu’attendent nos élus pour réagir ?

w
L’ARRÊT OLIVET
Selon une jurisprudence du Conseil d’État de 2009, dite « commune d’Olivet », les contrats de délégation de service public relevant de l’environnement, qui ont été signés pour une durée supérieure à vingt ans, cesseront de produire leurs effets en 2015. C’est le cas du contrat du traitement des ordures ménagères(filière Aurore) et de celui du traitement des eaux usées, qui avait été confié à Véolia pour trente ans (!) en 1992.

v
POURQUOI UNE RÉGIE ?
Avec des services publics exploités en régie, les usagers n’ont à financer ni les dividendes versés aux actionnaires, ni l’impôt sur les sociétés, ni les rémunérations des hauts dirigeants et des administrateurs, ni les frais de siège, ni les frais de prospection commerciale…
Inutile de se demander pourquoi les villes ou communautés d’agglomération de Rouen,Castres, Chatellerault, Paris, Montbéliard, Bordeaux… ont déjà choisi ou vont bientôt choisir la régie.
On peut, en revanche, se demander à bon droit pourquoi les élus de Cergy-Pontoise ne se posent même pas la question.

n
LETTRE AUX ELUS DE LA CACP
Agleau vient d’adresser une lettre à tous les élus à la CACP pour que cette exploitation en régie soit mise immédiatement à l’ordre du
jour.

b
Faites savoir à votre maire, à vos conseillers, que vous soutenez cette proposition.

DEBAT PUBLIC: La gestion de l’eau en régie publique, c’est possible en Essonne ! Pourquoi pas à Cergy-Pontoise?
Vendredi 30 novembre à 20 h 30
Maison de Quartier des Touleuses
Cergy

Avec Gabriel Amard, président de la communauté d’agglomération des Lacs de l’Essonne.
Venez nombreux avec vos proches, vos voisins.
Le succès dépend largement de notre mobilisation.

>>>EN SAVOIR PLUS SUR LE SITE agleau.fr

x

x

x

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.