Les “bracelets blancs” européens à Strasbourg et à Bruxelles

bb_eletti_engBruxelles, le 3 juin 2014 – 63 Députés européens contre la corruption se retrouvent au parlement européen, soit plus de 8% des 766 députés élus dans les 28 pays membres de l’Union Européenne élargie; c’est le résultat de la campagne Restarting the Future aux élections européennes 2014. Il y a 22 députés qui viennent d’Italie où la campagne a été créée en 2013 suite aux élections nationales, 17 députés espagnols, six députés allemands, cinq députés français, deux députés autrichiens et deux députés portugais, et un député belge, chypriote, tchèque, finlandais, irlandais, luxembourgeois, roumain et suédois.

La campagne numérique promue dans toute l’Union Européenne par les ONGs italiennes Libera et Gruppo Abele en coopération avec Avviso Pubblico, Mafia Nein Danke, Libera France, Anticor et la Coordination Eau Île-de-France, vise à encourager la transparence et à lutter contre la corruption en Europe. Cette campagne a atteint plus de 133 000 signatures et 400 candidats de 27 Etats en 20 jours. Le seul pays où il n’y avait aucun candidat européen à porter la campagne, est la Pologne.

Tous les députés européens qui ont rejoint la campagne vont recevoir un bracelet blanc donné par les ONG membres de Restarting the Future. Ce bracelet est le symbole de la lutte contre la corruption et des promesses qu’ils ont fait. Le Groupe de l’alliance progressiste des sociaux-démocrates (S&D)  a pour le moment 34 « bracelets blancs”, le groupe Gauche Unie Européenne- Gauche Verte Nordique en a 14. Trois bracelets blancs européens viennent du groupe du Parti du Peuple Européen (chrétien-démocrate) et trois des Verts-ALE.  

Parmi eux: Ana Gomes du Portugal, députée européenne depuis 2004, Mercedes Bresso d’Italie qui a été élu président du Comité des Régions en février 2010, David Sassoli, déjà député européen pour le groupe de l’alliance progressiste des sociaux-démocrates. Il y a également Elena Valenciano, la porte-parole du parti des travailleurs (PSOE) espagnol, et Monica Macovei, ministre de la Justice en Roumanie de décembre 2004 à avril 2007 qui ont souscrit aux promesses de la campagne européenne. “Ceci n’est pas suffisant,” disent les organisateurs “Nous allons continuer à demander des engagement contre la corruption à tous les députés européens élus, notamment une loi européenne pour protéger les lanceurs d’alerte et d’autres actions concrètes pour lutter contre le crime organisé. Nous voulons plus de bracelets blancs à Strasbourg et à Bruxelles.”

La campagne a commencé en Italie et s’est propagée à travers l’Union européenne: l’initiative est soutenue par les principaux candidats à la présidence de la Commission EUropéennneMartinSchulz pour le parti des Socialistes Européens, Alexis Tsipras pour le Front de Gauche européen et José Bové pour les Verts. Restarting the future est la réplique de la campagne “Riparte il futuro, initiée en Italie pendant les élections nationales de février 2013 et qui a atteint  plus de 517 000 signatures. “La corruption est un vrai problème avec de multiples facettes. Nous devons tous faire un effort pour la combattre,” dit Don Luigi Ciotti, le fondateur de l’ONG Liberia. “L’espoir a besoin de nous.”

Si je suis élu Président de la Commission, je vais encourager une politique qui non seulement lutte contre la corruption et le crime organisé mais également protège ceux qui ont le courage de parler,” déclare Martin Schulz. Restarting the Future a mis en avant des demandes concrètes à tous les députés européens avant les élections, telle une résolution parlementaire proposant une directive européenne sur les lanceurs d’alerte et la mise en place d’outils communs pour lutter contre le crime organisé de plus en plus transfrontalier à travers l’Europe.  

 

Pour suivre la pétition en temps réel

Le site internet de la campagne:www.restartingthefuture.eu

Sur twitter https://twitter.com/restartinfuture

Sur facebook https://www.facebook.com/restartingthefuture

Kit presse https://www.restartingthefuture.eu/press-kit

 

Contacts

Angela Gennaro

Mob. +39 3383726103

Mob. +32 489116458

angela@riparteilfuturo.it

Skype: angela.change

 

Francisco Milàn

Mob. +32 483 70 99 95

francisco@restartingthefuture.eu


 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.