SIAAP: la CGT pour pérenniser la régie directe pour l’usine de Valenton

Le conseil d’administration du SIAAP  a examiné le jeudi 20 juin le mode de gestion de l’usine de Valenton. A cette occasion, la CGT a adressé une lettre ouverte aux élu-es pour pérenniser la gestion publique (voir ci-dessous). La Coordination EAU Île-de-France soutient cette démarche et assure les salarié-es du SIAAP de la solidarité des usagers. En effet, la privatisation rampante à l’oeuvre au SIAAP depuis plusieurs années et les scandales de corruption consécutifs ont un impact très important sur la facture d’eau  : la part assainissement a augmenté de 37,5% depuis dix ans, un record! Lire aussi les explications du Mouvement européen pour l’eau sur les SemOp, sociétés d’économies mixtes à opération unique…

 Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les administrateurs du SIAAP,

 

Le CA va examiner ce jour le mode de gestion de l’usine de Valenton. La CGT SAIVP SIAAP, organisation majoritaire au SIAAP, juge utile de vous alerter.

  • Suite à la décision du Conseil d’Administration du 28 mars 2018 de reprendre en régie directe l’usine de Valenton, la Direction Générale a sollicité les équipes du SIAAP pour réussir dès le dimanche 1er avril le transfert d’exploitation en régie de l’usine avec les équipes de

De nombreux collègues ont répondu à l’appel et n’ont pas hésité à travailler le week-end pour réussir ce formidable pari technique.

  • Des agents du SIAAP ont aussi apporté pendant plusieurs mois un soutien opérationnel et fonctionnel aux équipes de Seine Valenton. La CGT a aussi donné un avis pour que des agents de maintenance et d’exploitation d’autres sites viennent renforcer ponctuellement les équipes de l’usine de Valenton dans l’attente de recrutements sur les postes laissés vacants par les salariés de SEQUARIS qui n’ont pas optés pour la régie.

Si cette situation transitoire de renforcement ponctuel ne peut être viable dans la durée et qu’il est urgent de faire les recrutements correspondants aux effectifs de cette usine, afin de garantir aux personnels les conditions de travail nécessaires à la préservation de leur santé et leur sécurité, la régie directe a fait ses preuves tant dans l’efficacité pour le bon fonctionnement de nos installations, la préservation de l’environnement, que pour le service à rendre aux usagers au juste coût, puisque contrairement à la gestion privée qui existait depuis la construction de l’usine en 1987 et la SEMOP précédemment envisagée, il n’y a pas d’actionnaires à rémunérer.

Les agents de SEV investis depuis plus d’un an dans la régie directe n’ont plus envie d’être ballotés. Pour la CGT, il n’est plus permis de revenir en arrière !

Pérenniser la régie directe, c’est à la fois saluer les efforts des personnels du SIAAP, mais surtout, opter pour un choix moderne, soucieux de la bonne gestion des deniers publics et d’un meilleur service à l’usager.

Nous vous demandons de soutenir le choix de la régie directe pour SEV. LA CGT SAIVP-SIAAP

Paris, le 20 juin 2019.

Les SemOp, une fausse bonne idée pour gérer l’eau et l’assainissement

Par le mouvement européen pour l’eau dont fait partie la Coordination EAU Île-de-France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.