A la claire fontaine

Depuis le 1er janvier 2022, de nombreux lieux doivent être équipés d’une fontaine à eau potable accessible au public. De quoi encourager l’essor des gourdes ? Par Alice Messinroizard.

Où trouver ces fontaines ?

Cette nouvelle obligation concerne les établissements recevant du public (on parle aussi d’ERP). Ceux-ci sont classés en 5 catégories, selon leur capacité d’accueil. Ce sont les établissements pouvant recevoir plus de 300 personnes qui doivent installer des fontaines à eau potable.

Précisons qu’une fontaine d’eau potable, en termes juridiques, est un “dispositif de distribution d’eau potable, raccordé à un réseau d’eau potable, permettant le remplissage d’un récipient pour boisson.”

Concrètement, ces ERP peuvent être des salles de concert, des gares, des hôtels, des salles de sport, des centres commerciaux…

Faudra-t-il faire la queue ?

Le nombre de fontaines à eau disponibles doit être adapté à la capacité d’accueil de l’établissement. Les auteurs du texte ont imposé au moins 1 fontaine à eau pour 300 personnes.

Si l’établissement a une capacité d’accueil de 601 personnes, au moins 2 fontaines devront donc être installées. Pour 901 personnes, ce seront au moins 3 fontaines, pour 1201 personnes, au moins 4… – vous avez compris la logique.

L’eau sera-t-elle gratuite ?

Absolument !

C’est ainsi précisé par le texte : une signalétique visible doit indiquer la présence des fontaines, et leur accès doit être libre et sans frais.

Sources : articles L.541-15-10 et D.541-340 du code de l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.