Au contact des habitant.e.s

Dans le cadre du projet d’amélioration du cadre de vie des résidences Vaucouleurs de Paris Habitat, des actions de sensibilisation sont engagées pour favoriser les changements de comportement  des habitant.e.s, en collaboration avec les équipes de développement local, menées par Louise GENINI-PERRIN, et la régie de quartier du 11ème arrondissement . Deux thématiques sont abordées en pieds d’immeubles: «petits cycles de l’eau » – informations sur les factures d’eau, les fuites d’eau, etc., par la Coordination Eau Île-de-France et «tri & propreté » par le G.D.I.E. (Groupement de Diffusion d’Information sur l’Environnement).

Des stands d’information et des ateliers ont ainsi été réalisés pour les résident.e.s des différents immeubles :

  • le  mercredi 16 septembre au 31 Moulin Joly dans le Hall et au sein du jardin
  • le mercredi 7 octobre au 26 Vaucouleurs dans le hall et dans l’espace extérieur
  • le lundi 12 octobre au 32/34 Orillons (pour GDIE) et 30 Vaucouleurs (pour la Coordination)
  • le lundi 9 novembre au 32/34 Orillons (pour la Coordination) et 30 Vaucouleurs (pour GDIE).

Lors de ces différentes interventions, le stand «  petits cycles de l’eau » a permis de discuter avec les résident.e.s des factures et des fuites d’eau. Cet échange était également l’occasion de sensibiliser les habitant.e.s à leur consommation d’eau, à travers des infographies, un quizz et des ateliers Ecolo c’est économe de fabrication de produits cosmétiques et ménagers qui respectent l’eau.

L’atelier Ecolo c’est économe

Les stands ont permis de connaître les habitudes des locataires et de voir avec eux comment, par de petits changements d’habitudes, réduire les dépenses liées à l’achat de bouteilles d’eau ou de produits industriels, prévenir des fuites d’eau et réduire leur facture d’eau par des écogestes.

Les stands «  petits cycles de l’eau » pour la Coordination EAU Île-de-France et « Tri & Propreté » pour le GDIE

Ces interventions ont également été l’occasion d’évoquer notre projet de mettre en place un jardin de pluie dans les résidences. Il s’agit ainsi de récupérer l’eau de pluie et d’alimenter en continu un jardin en eau. L’eau s’évapore ou s’infiltre directement dans la terre et n’est plus rejetée dans le tout à l’égout.

Avec ce projet, les habitant.e.s sont incité.e.s à s’impliquer dans la construction du jardin, puis ensuite dans son entretien (plutôt minime). Les habitant.e.s désirent avoir un espace vert agréable au cœur de leur résidence. Ils  sont donc prêts à mettre la main à la pâte pour permettre la réalisation du projet.

Pour ces interventions dans les résidences Vaucouleurs, un quizz sur l’eau a été élaboré avec trois grandes problématiques : Pourquoi arrêter la consommation des bouteilles d’eau en plastique ?  L’eau une ressource précieuse. Le coût de l’assainissement. Ce quizz a permis de rendre plus dynamiques nos propos et de sensibiliser de façon ludique. Les sondé.e.s ont aimé y participer et y ont appris sans doute beaucoup.

Petit quizz de l’eau 

Pourquoi arrêter les bouteilles d’eau ?

1) On sait que l’eau en bouteille est plus chère que celle du robinet. A votre avis, elle est :

  • 5 à 10 fois plus cher
  • 30 à 50 fois plus cher 
  • 50 à 300 fois plus cher 

La réponse : 50 à 300 fois plus cher.

A cette question la majorité des participant.e.s ont répondu « de 5 à 10 fois plus cher » alors que c’est la réponse la plus éloignée de la réalité. Ils-elles étaient surpris.es et se sont rendu.e.s compte des économies qu’ils-elles feraient en buvant l’eau du robinet.

2) Boire l’eau du robinet permet de réduire sa production annuelle de :

  • 3 kg de déchets et 10 kg de CO2
  • 2 kg de déchets et 50 kg de CO2
  • 10 kg de déchets et 30 kg de CO2

La réponse : 10 kg de déchets et 30 kg de CO2.

La majorité des participant.e.s ont vu juste sur cette question et  ont pris conscience de la masse de déchets inutiles que représente l’eau en bouteille.

L’eau une ressource précieuse

3) Quel est le pourcentage d’eau douce disponible sur terre ?

  • 97%
  • 52%
  • 3%
  • 0,7%

La réponse : 0,7%.

Tou.te.s les participant.e.s se sont trompé.e.s sur cette question et ont répondu 52% ou même 97%. Cela leur a permis de réaliser que l’eau est une ressource précieuse qu’il ne faut pas gaspiller.

4) Prendre une douche consomme en moyenne 40 L d’eau. Selon vous combien d’eau consomme un bain ?

  • 40 à 60 L
  • 120 à 150 L
  • 80 à 100 L

La réponse : 120 à 150L.

Le coût de l’assainissement

5) Quel est le coût pour dépolluer 1kg de pesticides dans l’eau ?

  • 10 €
  • 0 €
  • 30 000 €
  • 60 000 €

La réponse : 60 000 €.

La grande majorité des participants a répondu juste à cette question et ont compris l’importance d’éviter de polluer l’eau.

6) Quel est le pourcentage du coût de l’assainissement sur le prix total de l’eau ?

  • 12%
  • 48%
  • 26%

La réponse : 48%.

Les résultats étaient mitigées sur cette question même si la majorité a trouvé la bonne réponse. Cette question a permis de leur montrer que le coût de l’assainissement est en constante augmentation, d’où l’importance de consommer des produits non chimiques et biodégradables. Cela permet d’enchaîner sur nos ateliers et de donner des recettes de produits naturels.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.