Coup de canif dans le contrat

La communauté d’agglomération d’Est Ensemble (CAEE) devait adopter mardi 26
avril une convention tripartite CAEE-SEDIF-VEOLIA pour le recouvrement de
la redevance d’assainissement.

Mais le premier alinéa de l’article 12 posait un sérieux problème. En effet,
il indiquait: « La présente convention prend effet le 01/01/2011, pour la
durée du contrat de délégation du service public d’eau potable du
Délégataire du SEDIF ». Cela signifiait qu’il liait de façon explicite la
CAEE à VEOLIA pour la durée du contrat SEDIF/VEOLIA, c’est-à-dire 12 ans !

Cela était en contradiction flagrante avec la note et la première
délibération votée le 30 novembre 2010 qui indiquaient que la CAEE
souhaitait créer une régie publique de l’eau et qu’elle se donnait deux ans
pour envisager des scénarios alternatifs à l’adhésion au SEDIF, qu’elle
embaucherait un ingénieur pour mener ces études et qu’en attendant, elle
adhérait au SEDIF « pour assurer la continuité du service public ».

Le groupe Ecologie et Citoyenneté, à travers son co-président Alain Callès,
a proposé un amendement, remplaçant dans l’article 12, la phrase « pour la
durée du contrat de délégation du service public d’eau potable du
Délégataire du SEDIF » par « pour la durée de l’adhésion de la CAEE au SEDIF
», Après quelques hésitations, Bertrand Kern, président de l’agglomération,
l’a accepté et l’amendement a été retenu par le conseil communautaire !

C’est un coup de canif dans la marche forcée et précipitée de la CAEE vers
le SEDIF et VEOLIA. M. Kern a été obligé de mettre en cohérence ses discours
et ses actes, alors qu’il s’apprêtait à faire tout le contraire. La pression
exercée ces derniers jours par de nombreux élus et citoyens avec la
Coordination EAU Île-de-France a été payante. Il faut continuer tous
ensemble !

D’autant que l’ingénieur des eaux n’est toujours pas recruté et ne le sera
avant fin mai, selon les explications passablement embrouillées de M. Kern.
D’après la délibération prise par la CAEE le 30 novembre, il s’agissait de
mener des études en deux ans : six mois sont donc d’ores et déjà perdus.
Après l’adhésion de la CAEE au SEDIF -soit disant pour en sortir !- cela
continue à alimenter les interrogations sur la volonté politique réelle de
M. Kern et des élus socialistes.

Aussi la Coordination EAU Île-de-France agit pour faire annuler l’adhésion
de la communauté d’agglomération Est Ensemble au SEDIF, seul moyen pour
aller vers une gestion 100% publique. Elle a déposé différents recours au
tribunal administratif avec l’avocat William Bourdon. Elle est décidée à se
battre jusqu’au bout contre cette injustice flagrante qui fait que les
populations démunies de l’Est Parisien doivent verser une rente aux
actionnaires de VEOLIA! Ainsi la convention sur la redevance
d’assainissement stipule que VEOLIA recevra 0,64 EUR pour chaque facture.
Pourtant la multinationale encaisse déjà la part assainissement et a trois
mois pour la reverser au SIAAP, le temps de placer l’argent et de réaliser
des gains financiers sur le dos des habitants.

Pour continuer ce combat, la Coordinations EAU Île-de-France qui est une
association loi de 1901, a besoin de votre soutien. Vous pouvez contribuer
financièrement, à la mesure de vos moyens : les petits ruisseaux font les
grandes rivières ! (Chèque à l’ordre de Coordination EAU Île de France à
remettre à « Comme vous émoi », 5 rue de la Révolution à Montreuil)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.