L’eau et le gaz ne font pas bon mélange !

Toutes et tous à la manif contre l’extraction des gaz et huiles de schiste

Mardi 10 mai de 11 heures à 14 heures place du Président Édouard Herriot à
Paris ( juste à coté de l’Assemblée Nationale)

L’eau est doublement menacée par l’extraction des gaz et huiles de schistes.
D’abord, d’énormes quantités d’eau sont utilisées pour être injectées dans
les forages et drainer les hydrocarbures. Ensuite des additifs chimiques par
dizaines sont ajoutés à cette eau, entraînant sur leur passage la pollution
massive des nappes et la contamination des milieux naturels par les rejets.
En Île-de-France, c’est la nappe du Champigny, qui est directement touchée
par les autorisations d’extraction. Or cette nappe est particulièrement
fragile. Elle fait déjà l’objet de restrictions d’usages. Et elle est
polluée par les pesticides. Et cette nappe est utilisée pour la production
d’eau potable par le SEDIF et par Eau de Paris. Il faut à tout prix la
préserver !

Mardi 10 Mai est soumise au parlement une proposition de loi visant à
abroger les permis exclusifs de recherches d’hydrocarbures non
conventionnels et à interdire leur exploration et leur exploitation sur le
territoire national. C’est une avancée à mettre au compte de la formidable
mobilisation des citoyens, des associations et des élus, ces derniers
mois. Mais il ne faut pas relâcher la pression !

En effet, le rapport provisoire remis au gouvernement joue l’apaisement sur
la forme mais encourage la poursuite de l’exploitation des gaz et huile de
schiste sur le fond. La menace est toujours là.

C’est pourquoi la coordination nationale des collectifs stop gaz/pétrole de
schiste appelle à se rassembler devant l’Assemblée nationale ; un événement
ludique et symbolique sera organisé à cette occasion par la Fondation France
Libertés.

CitoyenNEs, collectifs, associations, syndicats, éluEs, soyons nombreux-ses
à y participer !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.