ICE : un verre à moitié…vide?

Suite à une mobilisation citoyenne sans précédents, le 19 mars dernier la Commission Européenne a rendu publique la réponse à la première Initiative Citoyenne Européenne qui réunit le nombre de signatures requis, et qui plaide pour le Droit à l’Eau >>>lire la Communication de la CE>>>ici

Mais…s’agit-il d’un verre a moitié vide?

L’European Water Movement regrette « qu’aucune disposition législative n’ait été émise pour concrétiser les demandes des citoyens pour exclure l’eau et l’assainissement des «règles du marché intérieur» et de la libéralisation. La réaction de la CE (…) se résume à une compilation des actions déjà en cours ainsi que l’annonce d’une consultation publique sur la directive sur l’eau potable dont les résultats ne seront pas contraignants ». >>>lire le communiqué de l’European Water movement >>>ici

L’EPSU (Fédération Syndicale Européenne des Services Publics) partage cette analyse mais aussi, il pointe les avancées obtenues grâce à l’ICE : exclusion des services d’eau et d’assainissement de la directive sur les concessions, promotion des partenariats public-public, promotion d’un accès universel à l’eau et à l’assainissement dans les politiques de développement de l’UE.>>>Lire le communiqué de Presse de l’EPSU >>>ici

Au sein du parlement européen, les Écologistes félicitent les organisateurs de l’ICE « Right2Water » et attendent des actes concrets : « Nous vivons un moment historique pour la démocratie européenne et la préservation de l’environnement. Avec 1.884.790 d’Européen-nes, les organisateurs de l’ICE ont su relever le défi d’une campagne européenne et ont obtenu le soutien de leurs représentants du Parlement européen. Premier et unique instrument de démocratie participative directe, l’ICE bouleverse la prise de décision européenne. Pourtant la Commission aurait dû soumettre une proposition législative dès aujourd’hui. Le passage des discours aux actes sera un nouveau pas décisif pour l’Europe des citoyens. » >>>lire le communiqué des écologistes européens>>>ici

>>>Lire le CP de Marie-Christine Vergiat – députée européenne Front de Gauche : « ICE sur le droit à l’eau : une première victoire mais restons vigilants et mobilisés »>>>ICI

La mobilisation se poursuit donc, pour veiller à la concrétisation législative des demandes exprimées par les signataires de l’ICE, notamment dans le cadre des prochaines élections européennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.