Plan social: les syndicats de Veolia se rebiffent

Les syndicats (CFDT, CFE-CGC, CGT et FO) de Veolia Eau ont manifesté le 14 mai du siège de Veolia, rue d’Anjou, à l’Assemblée nationale pour peser sur la négociation du « plan social », en cours. Ils ont aussi adressé une lettre ouverte et une demande rendez-vous au Ministre de l’économie, Arnaud Montebourg, dont voici les principaux extraits:

« Veolia Eau France prépare un plan de sauvegarde de l’emploi dans le cadre d’une réorganisation de l’entreprise.

Nous ne sommes pas opposés à une réorganisation de l’entreprise sous couvert que celle-ci prenne en compte l’amélioration des conditions de travail des salariés et qu’elle soit synonyme de réels gains d’efficacité.

Mais la suppression prévue de 2225 emplois (15,9% des effectifs) au sein de Veolia Eau, qui a plus de 160 ans d’existence, est aussi insupportable humainement qu’injustifiée économiquement.

Veolia Eau n’est pas en difficulté financière; certes, son profit est en baisse, mais cela ne justifie pas des licenciements d’autant plus que l’entreprise fait appel à de nombreux cabinets de conseils extérieurs pour un certain nombre de tâche que nous pourrions effectuer en interne (…)

Pour votre information, nous tenons à vous préciser que la nouvelle rémunération qui vient d’être octroyée à notre Directeur général, Alain Franchi est de 933 000€ par an ce qui équivaut à 50 emplois au salaire minimum de notre entreprise. »

Dans un tract joint, la CFDT évoque aussi des salaires de 78 000€ par mois et une augmentation de 13,5% pour un salaire de 1 800 000€!

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.