SAUR : quand l’argent de l’eau coule à flots… mais pas pour tout le monde !

Alors que la SAUR – numéro trois français de l’eau – est au bord de la faillite à cause d’une dette de 2 milliards d’Euros qu’elle est incapable d’honorer, son  Président, Olivier Brousse, vient de s’octroyer un bonus annuel de 200 000 € !

Les salariés du groupe, à qui la direction a proposé « généreusement » 1 % d’augmentation pour 2013, se sont mis en grève « illimitée » depuis mercredi, à l’appel de leurs syndicats CGT, CFDT, FO, CFTC et CGC : « Les gens sont révoltés par les primes accordées aux cadres dirigeants. Il y a un très fort mécontentement des salariés .. » déclare F. Buonafortuna, représentant FO.
Rappelons que l’Etat est actionnaire de la SAUR à hauteur de 38 % et cherche un repreneur susceptible d’effacer la dette du groupe qui compte 12000 salariés en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.