Archives de catégorie : Multinationales, la loi de l’argent

Nanterre: Vinci bétonne la Seine

Non contente de bétonner nos villes et nos campagnes, la multinationale Vinci a été prise en flagrant délit de rejet de ciment dans les eaux de la Seine, à quelques centaines de mètres du siège du groupe.  Ces rejets délibérés auraient commencé il y a plus d’un an. Difficile dans ces conditions de plaider l’ignorance comme tente de le faire Vinci.                                                                                                                D’autres déversements sont signalés  sur les quais de la Seine, port de la Javelle, par des camions de Lafarge cette fois. Il ne s’agit malheureusement pas de cas isolés : selon un rapport de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), publié en février, les rejets en milieu naturel ou dépôts sauvages de déchets de ce type se multiplient ces dernières années. Et les chantiers colossaux du Grand Paris ne sont pas en reste!

Lire les informations d’Europe 1, de Francetvinfo et du Monde. en lien ci-dessous.

Continuer la lecture de Nanterre: Vinci bétonne la Seine

Annet-sur-Marne (77) : décharge illégale près du captage de l’usine des eaux

Après la découverte d’une décharge illégale au bord du plus important captage d’eau de Seine et Marne,  à Annet-sur-Marne, la préfète Béatrice Abollivier doit s’expliquer ! D’après l’Association de Défense de l’ENvironnement de Claye-Souilly et ses Alentours (ADENCA)

Cergy-Pontoise (95) : les super-profits de Veolia dans le Parisien

L’association Agleau l’a dénoncé : Véolia transforme les eaux usées en or.  Le Parisien a repris l’affaire : Veolia reconnaît un taux de rentabilité de 17% en 2017 et de 11% en moyenne sur les cinq dernières années. C’est déjà considérable mais en réalité le taux de bénéfices est bien de 40% en 2017 et de 22% sur les 5 dernières années de 2013 à 2017, maintient l’association. Visiblement, cela n’émeut pas beaucoup le Président de la Communauté d’agglomération: « Cette DSP remonte à 1994, explique-t-il. En 2003 j’avais fait un nouvel avenant car on s’était rendu compte qu’il y avait des taux de bénéfices très importants. Rompre le contrat aurait coûté trop cher alors nous avons négocié des taux de rentabilité compris entre 5,16 et 5,26 %. Manifestement ils sont au-dessus. »

Continuer la lecture de Cergy-Pontoise (95) : les super-profits de Veolia dans le Parisien

Essonne : l’usine d’eau otage de Suez

L’équipement raccordé à l’aqueduc du Loing, propriété de la régie publique Eau des lacs de l’Essonne, est à l’arrêt. Louée par Suez pour une durée de 15 ans, elle ne sert actuellement qu’en cas de secours. Par Nolwenn Cosson dans le Parisien.

Ris-Orangis, le mardi 15 janvier 2019. La station de surpression et le réseau de raccordement à l’aqueduc du Loing, construit pour près de 5 M€ à proximité du château d’eau de Ris-Orangis sont à l’arrêt depuis 2016. LP/N.C.

Continuer la lecture de Essonne : l’usine d’eau otage de Suez

Cergy-Pontoise: Veolia transforme les eaux usées en or

Au moyen âge, les alchimistes ont échoué dans leur quête de la pierre philosophale permettant de transformer le plomb en or. Quelques siècles plus tard, l’entreprise Veolia aurait-elle percé ce secret et réussi à faire de l’or avec nos eaux usées ? Il semble bien que oui au vu des résultats de sa filiale Cergy Pontoise Assainissement (CPA) qui gère en délégation de service public (DSP) l’usine de traitement des eaux usées de l’agglomération à Neuville-sur-Oise. En 2017 pour 11,18 millions d’euros de chiffre d’affaires (CA), le bénéfice a été de 4,5 millions d’euros soit un ratio de 40%. Depuis 2003, date du début de la DSP, le ratio moyen est de 18%.

Un article d’AGLEAU (alerte générale sur l’eau).

Continuer la lecture de Cergy-Pontoise: Veolia transforme les eaux usées en or

À Marseille, le lobby mondial de l’eau sous pression

Le Conseil mondial de l’eau, basé à Marseille et généreusement soutenu par son équipe municipale, avait été imaginé par Veolia et les autres géants du secteur pour asseoir l’hégémonie du secteur privé sur le débat international. Organisateur tous les trois ans de « Forums mondiaux de l’eau » très contestés, il est aujourd’hui au centre d’une bataille juridique avec des organisations de la société civile qui veulent mettre à nu ce qu’il est réellement : une structure de lobbying au service des industriels. Un article d’Olivier Petitjean dans l’Observatoire des multinationales.

Continuer la lecture de À Marseille, le lobby mondial de l’eau sous pression