Le printemps de l’eau

A l’occasion de la journée mondiale de l’eau, le 22 mars, c’est à une véritable irruption citoyenne qu’appelle le printemps de l’eau. L’eau ne peut être une « citadelle technique », ni le domaine réservé de quelques élu.e.s ou encore un champ libre laissé aux marchands et aux financiers. C’est notre affaire. A l’eau, citoyen.ne.s! #water2me

Présentation complète, programme provisoire et inscriptions.

L’eau est au cœur de nombreuses réflexions et actions. En France, le retour à la gestion publique est plus que jamais à l’ordre du jour. Depuis les dernières élections municipales, de grandes métropoles comme Bordeaux et Lyon ont basculé du côté de la gestion publique. En région parisienne, sur la lancée du succès d’Eau de Paris, dans l’Essonne, la régie de Grand Paris Sud est en plein développement. Les établissements publics territoriaux Est Ensemble et Grand Orly Seine Bièvre, sortis du SEDIF, assument désormais eux-mêmes la compétence effective de l’eau et sont en transition vers la gestion publique. A l’inverse, les soubresauts de la bataille entre Veolia et Suez jettent une lumière crue sur les motivations qui animent les multinationales de l’eau : appât du gain et domination sans partage. A l’international, l’annonce de la création d’un marché à terme de l’eau est un défi lancé aux droits humains. Et la crise climatique se manifeste avant tout au travers du dérèglement du cycle de l’eau, de sécheresses en inondations…

Créée en 1992 par l’ONU, la journée mondiale de l’eau, le 22 mars, donne lieu à de multiples manifestations partout en France et sur la planète. Pour la Coordination EAU Île-de-France, c’est l’occasion de faire entendre plus fort la voix des usager.e.s-citoyen.ne.s tout au long de la semaine du 22 mars avec de nombreuses initiatives. De multiples questions seront abordées au fil des débats.

Que représente l’eau pour chacun.e d’entre nous ? La vie, un bien commun, un chemin vers la prospérité, un risque mortel parfois, …

Peut-on associer les citoyen.ne.s à la réflexion et à la décision concernant l’introduction d’une nouvelle technologie qui va bouleverser l’économie du secteur de l’eau et qui aura de lourdes conséquences environnementales ?

Comment peut-on vivre sans accès à l’eau au temps du COVID-19 ? Comment rendre effectif le droit à l’eau et à l’assainissement pour tou.te.s ? Il y a urgence !

L’eau et le climat, peut-on penser la ville comme une forêt ?

On parle de plus en plus souvent de gestion citoyenne. Mais quelles sont les expériences de participation des citoyen.ne.s ? Quelles sont les propositions pour avancer sur ce terrain et associer les usager.e.s-citoyen.ne.s aux grandes décisions comme à la gestion quotidienne ?

Vous l’avez compris, c’est à une véritable irruption citoyenne qu’appelle ce printemps de l’eau. L’eau ne peut être une « citadelle technique », ni le domaine réservé de quelques élu.e.s ou encore un champ libre laissé aux marchands et aux financiers. C’est notre affaire !

Tout le programme 

Les webinaires

Lundi 22 mars 19h                                                                      L’eau pure, vraiment ?

Le Syndicat des eaux d’Île-de-France (SEDIF) veut utiliser une nouvelle technologie, l’osmose inverse basse pression (OIBP), pour obtenir « une eau pure, en éliminant au-delà des normes, déjà strictement respectées, tous les micropolluants comme les résidus médicamenteux ou les perturbateurs endocriniens ». Mais quelles sont les conséquences pour l’environnement et pour la facture des usagers ? Ceux-ci peuvent-ils avoir leur mot à dire ? Débat avec :

José Frédéric Deroubaix, Ingénieur des travaux publics de l’État – École des Ponts ParisTech, LEESU (à confirmer)

Edith Félix, co-présidente de la Coordination EAU Île-de-France.

Et d’autres invité.e.s surprise!

Cette soirée fait partie du cycle « itinéraire de l’eau de tous les jours » de l’Université populaire de l’eau et du développement durable du Val de Marne

Rejoindre le webinaire

Inscription préalable par mail à UPEDD(at)valdemarne.fr

Mardi 23 mars 19h30                                                              L’eau pour moi, c’est…

lien zoom https://zoom.us/j/93379274800

#water2me

Nous le savons tous, l’eau, c’est la vie. L’eau, c’est un bien commun et/ou public. L’eau, c’est aussi le développement économique. L’eau, c’est parfois l’objet de crimes environnementaux. L’eau, c’est la démocratie pour nous, les activistes de l’eau. Et pour vous, l’eau, c’est quoi? Discutons des valeurs de l’eau avec :

Pedro Arrojo, rapporteur spécial de l’ONU pour le droit humain à l’eau et à l’assainissement ;

Célia Blauel, Adjointe à la Maire de Paris, en charge de la Seine, de la prospective Paris 2030 et de la résilience;

Christine Juste, Adjointe au Maire de Marseille, en charge de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement;

Jean-Claude Oliva, directeur de la Coordination EAU Île-de-France et Vice-président d’Est Ensemble, chargé de l’eau et de l’assainissement;

Marie Tsanga, ingénieure de recherche à l’INRAE.

Mercredi 24 mars 19h30                                                      L’eau et le climat, la forêt et la ville

lien zoom https://zoom.us/j/92884786462

Le cycle de l’eau est fortement perturbé en ville : l’eau de pluie est canalisée puis évacuée rapidement. Elle ne s’infiltre pas et ne s’évapore pas. Ce qui contribue à l’assèchement des sols et à la montée des températures. Au contraire, en forêt, le cycle de l’eau fonctionne normalement. L’eau s’évapore, ce qui diminue la température et alimente les futures précipitations. Elle s’infiltre aussi, au bénéfice de la végétation et de la recharge des nappes d’eau souterraines. Et si on pensait la ville comme une forêt ? Avec :

Laurent Denise, chercheur indépendant

Dominique Nalpas, animateur des Etats Généraux de l’Eau à Bruxelles (EGEB)

Daniel Hofnung, co-président de la Coordination EAU Île-de-France

Jeudi 25 mars 19h30                                                                Un très inégal accès à l’eau

lien zoom https://zoom.us/j/92044089257

En Île-de-France, dans une des régions les plus riches d’Europe, des milliers de personnes n’ont pas accès à l’eau et à l’assainissement. Comment ces femmes et ces hommes vivent cette situation? Quel est le constat établi par les ONG?  Quelles sont les pistes pour rendre effectif le droit à l’eau et à l’assainissement pour tou.te.s?

Edith Guiochon, chargée de mission à la Coalition Eau, présentera le projet d’observatoire de l’eau et de l’assainissement;

Laura Guérin, Les enfants du Canal, témoignera avec deux vidéos de la situation de celles et ceux qui vivent sans eau;

Friederike Mager, Mathilde Boizon et Julia Coste, clinique juridique de Sciences Po Paris, présenteront une enquête sur la COVID-19 et son impact sur l’eau, l’hygiène et l’assainissement;

Lila Cherief, CNDH Romeurope, présentera les enjeux juridiques et les dernières décisions des TA;

Cédric Berthod, Solidarités International, interviendra sur le  raccordement à l’eau durant la crise sanitaire.

Avec le soutien et la participation d’Action contre la Faim. 

Samedi 27 mars 17h                                                      Quel avenir pour le FAME?

Inscription et accès ici: https://app.livestorm.co/mnle/quel-avenir-pour-le-fame?

Le Forum alternatif mondial de l’eau (FAME) a pour objectif de présenter une alternative concrète au Forum mondial de l’eau organisé par le Conseil mondial de l’eau, au main des multinationales. Les éditions du FAME à Marseille en 2012 et à Brasilia en 2018 ont connu un vif succès. Et maintenant? Le prochain Forum mondial de l’eau est prévu au Sénégal en 2022, mais aura-t-il lieu? Au-delà des événements forts, comment structurer dans la durée le mouvement pour l’eau bien commun au niveau international?  Quelles priorités se donner ?  Avec:

Joël Josso, secrétaire de la Coord’eau IDF, Bernard Mounier, président d’EBC PACA, Mehdi Lahlou, président d’honneur de l’ACME Maroc, Jean-Claude Oliva, Directeur de la Coord’eau IDF, Sylvie Paquerot, prof de sciences politiques à Ottawa et membre du CA de la Fondation Danielle Mitterrand, Christian Pellicani, 1er adjoint du 1er secteur à Marseille et président du MNLE, Thierry Uso, animateur de la commission eau d’ATTAC, Marion VEBER, Responsable du programme « Vivant et Commun(s) », Fondation Danielle Mitterrand…

Inscrivez-vous aux webinaires pour recevoir les liens de connexion et un rappel

Printemps de l'eau 2021
Choix du ou des webinaires auxquels vous souhaitez participer

Le  spectacle

Mercredi 24 mars à partir de 16h

« A l’Eau Léa »

mis en scène par la compagnie “des Papillons dans le ventre”. 

Léa découvre que l’eau ne coule plus dans les robinets et part à sa recherche. Lors de son voyage, Léa nous fait découvrir le grand cycle de l’eau, son fonctionnement, son intérêt, ses enjeux… Destiné aux plus jeunes, ce spectacle stimule leur spontanéité et nous fait redécouvrir nos instincts émotionnels par une sensibilisation ludique et poétique. Jouer avec l’eau mais au compte-goutte !

Jeune public à partir de 3 ans

Mise en scène par Fiora Giappiconi et Laure Majnoni – Auteur interprète : Mathilde Gourdol

Pour être solidaire avec le monde de la culture, nous vous proposons ce spectacle à prix libre. Soyez généreux!

Inscription à partir de 1€ ICI

Les ateliers participatifs

Lundi 22 mars de 18h à 19h                                                            Ecolo, c’est économe

Fabriquer soi-même un shampoing avec Justine et Simone, bénévoles de la Coordination EAU Île-de-France

Mercredi 24 mars de 18h à 19h                                                     Lire sa facture d’eau

Avec Gabriel Amard, co-président de la Coordination eau bien commun France

 zoom https://zoom.us/j/91640877360

Jeudi 25 mars de 18h à 19h                                                      Les écogestes de l’eau

Visite de quatre lieux de la maison où faire des économies de consommation avec Pik Pik environnement.

Inscription aux ateliers ici

Initiatives locales

Samedi 20 mars à 19h                                                              Régie publique: l’eau est un bien commun

Débat en ligne avec :

Jean-Claude Oliva, directeur de la Coordination EAU Île-de-France, Geneviève Etienne, adjointe au maire chargée de l’écologie, du développement durable et de la transition énergétique et Marie-Isabelle Heck, du collectif Eau publique Kremlin-Bicêtre.

Pour vous inscrire rendez-vous sur ce lien.

Pour accéder à la plateforme Zoom rendez-vous sur ce lien : https://zoom.us/j/91524405986

6 réflexions sur « Le printemps de l’eau »

  1. Il serat sans doute intéressant de proposer un lien vers une série de documentaires rediffusés déjà plusieurs fois par Arte concernant l’appropriation et la financiarisation de l’eau dans plusieurs pays (de mémoire et entre autres, l’Angleterre (Londres) l’Austalie, l’Afrique du Sud (le Cap), la Californie, dont il est question dans cet article (par exemple) : https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/12/17/sur-arte-ces-financiers-qui-ont-soif-d-eau-et-essorent-les-populations_6023201_3246.html

  2. Bonjour et merci pour toutes ces belles propositions.
    Nouvellement élu à la ville de Menucourt et en charge de la Transition écologique sur la commune, avec quatre autres élus et la chargée de mission Développement Durable de la ville qui vient de me faire parvenir votre lien, nous avons constitué un comité communal consultatif nommé Menucourt d’Eau et l’inaugurons par un concours plastique ouvert à la jeunesse de la ville et qui commence symboliquement aujourd’hui…
    Notre objectif général est de permettre aux citoyens de partager avis, expériences et action autour de l’eau, même si la compétence est communautaire pour ce qui est l’eau potable…
    J’espère pouvoir me libérer pour au moins trois de vos conférences…
    Cordialement.
    Pierre Le Guirinec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.