Archives par mot-clé : SEDIF

Eau osmosée: acharnement thérapeutique au SEDIF

Après l’abandon du projet pilote d’Arvigny, le SEDIF tente de relancer l’eau osmosée par une campagne médiatique (lire ci-dessous les articles de 20 minutes et du Parisien). Les montants des investissements sont toujours effarants (400 millions d’euros par usine, soit plus d’un milliard d’euros pour trois usines, selon 20 minutes) et une hausse des tarifs de 20 centimes par m3 est annoncée pour les usager.e.s. Le choix de commencer par l’usine de Méry-sur-Oise montre que le projet ne répond à aucune utilité pour la qualité de l’eau des usager.e.s. Car Méry-sur-Oise dispose déjà d’une technique plus sophistiquée (la nanofiltration) que les autres usines du SEDIF. S’il y avait un impératif à améliorer la qualité de l’eau, il aurait fallu commencer par les autres usines (Choisy-le-Roi et Neuilly-sur-Marne) moins performantes. Le durcissement des normes sur les micropolluants annoncé par André Santini est un fake : la directive européenne eau potable en décembre 2020 ne prévoit rien de tel.  La seule motivation de l’eau osmosée est inavouable : maintenir à haut niveau la rente de Veolia au SEDIF.

Mais on ne nous dit pas tout! Citée dans l’article de 20 minutes, Anne-Laure Colon qui était cheffe du service études de faisabilité et filières haute performance, en charge du dossier technique de l’eau osmosée depuis 2016, a quitté le SEDIF. Qui croit encore à l’OIBP?

Continuer la lecture de Eau osmosée: acharnement thérapeutique au SEDIF

Comment Grand Orly Seine Bièvre se prépare à sortir du Sedif

Les conditions de sortie du Syndicat des eaux d’Ile-de France (Sedif) se clarifient pour 9 communes de Grand Orly Seine Bièvre (Val-de-Marne). Au menu, la répartition du patrimoine technique, les travaux de déconnexion et le tarif d’achat de l’eau. Un passage transitoire obligé, avant de monter un nouveau modèle de gestion publique. Par Sylvie Luneau.

Continuer la lecture de Comment Grand Orly Seine Bièvre se prépare à sortir du Sedif

Arvigny: le SEDIF renonce à son projet pilote

Un communiqué commun du SEDIF et de Grand Paris Sud (lire ci-dessous) acte l’abandon du projet pilote d’osmose inverse basse pression (OIBP) à Arvigny. C’est une victoire pour les élu.e.s locaux et pour notre association, après un an d’actions.  Nous continuons la lutte pour obtenir l’abandon total et définitif de l’OIBP, un grand projet nuisible pour les usager.e.s et l’environnement.

Continuer la lecture de Arvigny: le SEDIF renonce à son projet pilote

Le Printemps Maraîchin fait le plein

Une délégation de la Coordination EAU Île-de-France a participé au Printemps Maraîchin à La Rochenard les 27 et 28 mars. Un magnifique rassemblement qui confirme le réveil citoyen autour de la question de l’eau. Ci-dessous notre compte-rendu, notre album de photos et les vidéos de France 3 Poitou-Charentes.

Continuer la lecture de Le Printemps Maraîchin fait le plein

Noces d’eau osmosée

Cela fait déjà cent ans que le Syndicat des eaux d’Île-de-France (SEDIF) et Veolia sont unis: c’est que le temps passe vite en bonne compagnie (des eaux)! Ce vendredi 1er avril est célébré l’anniversaire de cette alliance fusionnelle, appelée à prospérer encore dans les prochaines années grâce à l’osmose inverse basse pression. La cérémonie se déroule à l’église de Saint Germain des Prés ; elle est suivie d’une soirée exceptionnelle au siège du SEDIF. Informations et inscriptions VIP ci-dessous. PS: comme vous l’avez bien compris, c’était notre POISSON D’AVRIL! Continuer la lecture de Noces d’eau osmosée

Les collectivités veulent récupérer la propriété des usines de production de l’eau

Un bras de fer oppose les présidents de grandes intercommunalités de l’Essonne et du Val de Marne au groupe Suez au sujet de la propriété des principales usines de production d’eau du territoire et de leur valeur marchande. Les élus affirment vouloir faire baisser le prix de l’eau potable. Par Alain Piffaretti dans Les Echos.

L’avis de notre association: cet article montre bien la nouvelle bataille du retour à la gestion publique, engagée  autour de la production d’eau potable. Même si une source anonyme proche du dossier (le fantôme du SEDIF?) agite l’épouvantail habituel du c’est compliqué et coûteux. Bien au contraire, ce sera moins cher sans Suez, Veolia et leurs montages opaques, qu’on se le dise!

Continuer la lecture de Les collectivités veulent récupérer la propriété des usines de production de l’eau