Archives par mot-clé : Val de Marne

Les prix de l’eau flambent et ce n’est pas fini !

Bien de première nécessité, l’or bleu coûte de plus en plus cher en Île-de-France et dans l’Oise. Et les tarifs de production d’eau potable — comme de sa distribution — et, en bout de chaîne, de l’assainissement des eaux usées, n’ont pas fini d’augmenter fortement. Par Aurélie Foulon et Florian Loisy.

Notre commentaire: en euros constants, les tarifs de l’eau sont stables, voire en légère baisse dans le bassin Seine Normandie, montre une étude de l’Agence de l’eau, sur laquelle nous reviendrons. C’est Eau de Paris qui tire les tarifs à la baisse pour tous les usagers domestiques. Mais le Parisien alerte à juste titre sur le risque majeur de dérapage des tarifs si le SEDIF parvenait à mettre en place l’osmose inverse basse pression. Un moyen de recréer une tendance à la hausse des tarifs pour maintenir la rente de Veolia.

Continuer la lecture de Les prix de l’eau flambent et ce n’est pas fini !

A la reconquête de la ressource

Dans certains territoires franciliens, la captation ou la production d’eau potable sont aux mains d’industriels privés. Une situation qui interpelle de plus en plus les intercommunalités. Par Catherine Bernard et Raphaël Richard.

Continuer la lecture de A la reconquête de la ressource

La Bièvre renaît à Arcueil

Un tronçon de 600 mètres de la rivière Bièvre à ciel ouvert a été inauguré ce jeudi matin, entre Arcueil et Gentilly. Les berges ont été aménagées pour la promenade. Articles de  France Bleu Paris et de Marie Delumeau dans Les Echos.

Le parc du coteau de Bièvre à Gentilly, désormais traversé par la rivière, a été refait à neuf pour l'occasion
Le parc du coteau de Bièvre à Gentilly, désormais traversé par la rivière, a été refait à neuf pour l’occasion © Radio France – Sarah Tuchscherer

Continuer la lecture de La Bièvre renaît à Arcueil

Coup dur pour le projet d’eau potable « ultrapure » du SEDIF

Le préfet de Seine-et-Marne n’a pas accordé l’autorisation environnementale nécessaire au projet du Syndicat des eaux d’Île-de-France, qui comptait utiliser une technologie révolutionnaire qui doit coûter 800 millions d’euros, mais très critiquée. Le projet pilote qui devait démarrer à Savigny-le-Temple, apparaît très compromis. Le SEDIF se veut optimiste. Par Olivier Debruyne.

Continuer la lecture de Coup dur pour le projet d’eau potable « ultrapure » du SEDIF

Bataille autour de l’eau ultrapure

Appuyé par Veolia, le Syndicat des eaux d’Île-de-France (Sedif) envisage d’installer une nouvelle technologie dans ses usines censée débarrasser l’eau du robinet du chlore et du calcaire. Mais ce procédé, particulièrement coûteux, est dénoncé par des élus locaux et des défenseurs de l’environnement. Une grande enquête de Florian Loisy.

Continuer la lecture de Bataille autour de l’eau ultrapure