Retour sur le terrain

En ce début d’année 2021, les ateliers Ecolo c’est économe recommencent en présentiel, dans des conditions respectant les normes sanitaires. Après deux mois d’ateliers web, l’équipe est heureuse de revenir au format classique de deux heures d’ateliers dans nos lieux partenaires. Cette nouvelle année commence bien avec deux ateliers dans deux nouvelles structures : le Filon, un centre d’accueil de jour pour femmes sans abris dans le 17e et la Maison de l’écologie de Saint Denis.

Mardi 12 janvier rendez-vous au Filon à Paris

 Malgré la pluie et le froid, plusieurs femmes nous attendaient dans une ambiance très chaleureuse. Le Filon leur propose une activité tous les jours comme du yoga, de la peinture, des ateliers de fabrication de bijoux, de la couture,… ainsi qu’un repas fait maison ensemble et la convivialité d’un foyer.

Afin de répondre à leurs besoins du moment, nous avons proposé de réaliser un déodorant et un baume à lèvres. Nous avons beaucoup discuté des effets néfastes sur la santé des produits industriels, qu’elles ont, à contre-cœur, souvent l’habitude d’utiliser.

En effets, elles sont dépendantes des produits qu’on leur donne, même si certaines tentent de trouver des alternatives naturelles économiques, comme par exemple l’utilisation de citron pour le déodorant ou du beurre de karité pour la crème.

Elles étaient donc ravies de pouvoir reprendre en main leur santé et leur bien-être par la fabrication de leur propres produits. L’avantage étant que les recettes que nous proposons sont à la fois écologiques, bonnes pour la santé et économiques, ce qui correspond parfaitement à leurs besoins.

Nous avons également réalisé des recettes qui se conservent longtemps pour leur permettre de ne pas manquer de ces produits,  au moins pendant les quatre prochains mois. Le Filon prévoit également de mettre à disposition les ingrédients des recettes afin qu’elles puissent en refaire dès qu’elles en ont besoin.

Nous leur avons distribué un livret de recettes ainsi que le plan des fontaines d’eau publique de Paris. Elles étaient amusées de découvrir qu’il existait des fontaines d’eau pétillante et enthousiastes d’y goûter. Elles étaient demandeuses d’apprendre la recette de la crème pour le corps et de la lessive et nous avons ainsi convenu d’un nouvel atelier en février.

Samedi 16 janvier,  atelier à la Maison de l’écologie de Saint-Denis

Cette ancienne fermette au milieu de potagers et de champs en maraîchage a été entièrement rénovée de manière écologique est un lieu dédié à la sensibilisation de tou.te.s à l’environnement et au développement durable. Des ateliers, des conférences, des projections, des spectacles y sont organisés sur de nombreux sujets : transition énergétique, préservation de la ressource en eau, biodiversité, climat… Les samedis, des ateliers sont organisés à destination des adultes et des familles. C’est dans ce cadre que l’atelier Ecolo c’est économe été invité.

Malgré la neige qui recouvrait déjà les trottoirs et les jardins, huit participantes nous ont rejoint pour un moment d’échange convivial autour de l’eau, de sa pollution et des alternatives pour la préserver.

Nous avons longuement discuté des actions de la Coordination EAU IDF en faveur de l’eau bien commun. Les participantes étaient très contentes d’apprendre la différence entre régie publique et délégation à une entreprise privée. Elles en avaient déjà entendu parlé mais n’avaient jamais bien compris la différence, ni mesuré l’importance de la mobilisation citoyenne dans le combat pour une régie publique.

Nous avons également présenté les avantages de la consommation de l’eau du robinet par rapport à l’eau en bouteille (prix, contrôle, réduction des déchets…) et modifié sans doute leur perception de sa qualité.

Finalement, nous avons réalisé deux produits naturels ensemble : un shampooing à l’argile et un produit ménager multi-usages au savon noir. Cette partie de l’atelier est l’occasion d’expliquer le fonctionnement du petit cycle de l’eau, de son pompage à son rejet en passant par son traitement, sa consommation et son assainissement. Nous expliquons également l’impact néfaste des produits chimiques contenus dans les cosmétiques et ménagers industriels pour la faune et la flore aquatique.

La fabrication du produit ménager a été l’occasion de parler des huiles essentielles et de leur utilisation comme parfum qui s’avère problématique. Les recettes de produits maison utilisent souvent des huiles essentielles, malheureusement celles-ci sont généralement polluantes et non biodégradables; certaines contiennent des perturbateurs endocriniens qui se retrouvent finalement dans l’eau des rivières. Nous conseillons donc aux participantes de limiter leur consommation d’huiles essentielles à un usage thérapeutique et surtout pas comme parfum pour leurs recettes.

Avec le shampooing, nous avons pu discuter avec les participantes des cosmétiques solides, avantageux du point de vue de la réduction des déchets, mais impactant pour l’environnement du fait des tensio-actifs qu’ils contiennent.

Ces deux ateliers étaient très vivants et conviviaux, avec de vrais moments d’échanges. Nous avons été ravies de retrouver le format en présentiel et avoir autant de participantes malgré les conditions un peu compliquées  du moment.

Hâte de multiplier les ateliers et les lieux dans lesquels les réaliser ! N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez en organiser un. 

Simone et Justine – Volontaires en Service Civique sur le projet Ecolo c’est économe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.