Archives de catégorie : Eau publique 2019

ROMAINVILLE: LES RÉPONSES DES CANDIDAT-ES

AUTREMENT : FRANCOIS DECHY

Répond oui à toutes les questions sauf une.

Ne se prononce pas sur le nouveau système de tarification.

Ajoute les commentaires suivants:

Partie 1: La régie publique c’est l’avenir!

Le gestion publique de l’eau est primordiale, c’est un bien commun que nous devons préserver et rendre accessible à tous.

Partie 2: L’eau ne se mérite pas, c’est un droit!

Il est important que les villes installent des fontaines et des sanitaires pour les personnes les plus précaires. Il est important que chaque habitant ait un égal accès à l’eau.

Partie 3: Restaurer le cycle de l’eau en ville, c’est bon pour le climat!

La place de l’eau dans nos villes très denses et très minérales doit être renforcée, les sols doivent être perméables pour restaurer le cycle de l’eau partout où cela est possible. Les aménagements où l’eau est présente permettent de lutter contre les îlots de chaleur et de se rafraîchir lors des canicules. Nous serons également vigilants sur la question de l’eau dans le projet d’Ile-de-Loisirs de la Corniche des Forts. La fin du plastique et la réduction générale des déchets font partie de notre programme, d’où la suppression des bouteilles plastiques.

ROMAINVILLE A VIVRE : VINCENT PRUVOST

Répond oui à toutes les questions.

Ajoute les commentaires suivants:

Partie 1: La régie publique de l’eau, c’est l’avenir!

1) Nous sommes pour une reprise des Délégations de Service Public. Laisser le privé gérer les biens vitaux nous apparaît comme une aberration environnementale et sociale. Cependant, une réserve. Aujourd’hui, n’ayant aucune visibilité sur les futures gouvernances territoriales, [Métropole du Grand Paris / Conseil Territorial / Conseil Départemental], la provenance des budgets investissement / fonctionnement sont difficiles à déterminer. En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’il faut remettre du contrôle d’Habitants / Citoyens / Usagers dans cette machine qu’est le SEDIF !
2) La participation des habitants / usagers / citoyens dans les prises de décisions nous apparaît fondamentale. Notre credo est « Informer, former, transmettre »
3) Les coupures d’eau sont une violence sociale.

Partie 2: L’eau ne se mérite pas, c’est un droit!

1) L’utilisation des eaux de nappe les plus accessibles favorisent la conservation des nappes les plus profondes, (les plus longues à s’auto-réguler). Cependant, ces eaux de surface nécessitent davantage de traitement d’assainissement et nous voyons bien sur notre territoire que nous avons accès à nue qualité d’eau moindre et économiquement plus lourde que l’Eau de Paris.
2) L’accès à l’eau pour les habitants les plus fragiles est une nécessité.

Partie 3: Restaurer le cycle de l’eau, c’est bon pour le climat!

1) Nous souhaitons déminéraliser autant que possible.
2) Restaurer les zones humides nous paraît indispensable pour enrichir la biodiversité
3) Nous avons été félicité pour l’utilisation de cruche en verre lors de nos réunions publiques [pas possible sur toutes mais dès que nous le pouvons, nous le faisons]

EPINAY-SUR-SEINE : LES RÉPONSES DES CANDIDAT-ES

LES RÉPONSES DES CANDIDAT-ES :

EN VERT ET POUR TOUS : MADJID CHALLAL

Répond oui à toutes les questions.

Ajoute les commentaires suivants :

Partie 1 : La régie publique, c’est l’avenir !

Est inscrit dans notre programme :

« La municipalité actuelle a reconduit sans concertation l’adhésion au syndicat des eaux d’Île-de-France (SEDIF), qui délègue la gestion
de l’eau à l’entreprise privée Véolia. Nous déplorons cette décision : l’eau est un bien public et ne doit pas être source de profits.
– Revenir à une régie publique de l’eau, avec un mode de gouvernance démocratique, pour une eau moins chère et de meilleure qualité
– Rendre les premiers mètres cubes vitaux gratuits
– Créer des douches publiques gratuites
– Utiliser de l’eau brute (avant traitement) pour le nettoyage de la voirie, l’arrosage, les plantations »

Partie 3 : Restaurer le cycle de l’eau en ville, c’est bon pour le climat !

Le programme prévoit notamment :
– Sensibiliser au tri et au « zéro déchet »
– S’engager dans une politique d’achat public éco-responsable (moins
d’emballages, moins de jetable)
– Aménager des aires de jeux, des espaces de convivialité, autour
de fontaines
– Entretenir les espaces verts en favorisant la biodiversité
– Planifier la végétalisation des bâtiments publics (toits, façades)
– Aménager des îlots de fraîcheur dans les cours d’école

DÉFENSE DU LOGEMENT SOCIAL, DE LA SANTE ET DE L’EMPLOI : STÉPHANE BERGER

Son programme mentionne:

-Retour à la gestion publique de la distribution d’eau et autres services.