Eau de paris s’engage avec Est Ensemble et Grand Paris Sud

Un partenariat a été noué entre Eau de Paris, et deux collectivités de la région parisienne : l’EPT Est Ensemble et la communauté d’agglomération Grand Paris Sud pour la fourniture d’eau potable.

Signées le 10 décembre entre les différents partenaires, les deux conventions portent sur la fourniture d’eau potable et le partage d’un modèle de développement durable de production et de distribution d’eau potable.

Un raccordement sans travaux

Eau de Paris s’engage, à travers ces conventions, à fournir à l’établissement public territorial (EPT) Est Ensemble un volume d’eau potable de 50 000 m3/j. La fourniture d’eau ne nécessitera dans un premier temps aucun travaux pour le raccordement entre les réseaux, l’interconnexion entre Eau de Paris et Est Ensemble existant déjà à Bagnolet (93). La convention prévoit que les évolutions tarifaires seront soumises chaque année à l’approbation d’une commission composée d’élus d’Est Ensemble et du conseil d’administration d’Eau de Paris. Cette organisation doit permettre à Est Ensemble de mener sa stratégie tarifaire de manière éclairée et transparente. Aujourd’hui, l’EPT, qui a quitté le Sedif le 1er janvier 2021, continue à se fournir auprès de son ancien opérateur et diversifie son approvisionnement auprès d’Eau de Paris. Est Ensemble (Bagnolet, Bobigny, Bondy, Le Pré-Saint-Gervais, Les Lilas, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin et Romainville) prévoit une mise en service de sa régie publique en 2024.

50% de production à terme

Quant à Grand Paris Sud, dans le but de diversifier ses sources d’alimentation, elle pourra acheter de l’eau de l’aqueduc du Loing – l’ouvrage géré par Eau de Paris traversant le territoire de Grand Paris Sud. La régie publique de la communauté d’agglomération de Grand Paris Sud constituée depuis 2015 est la deuxième plus grande régie d’eau d’Île-de-France. Dans le cadre de la mise en place de ses services d’eau, la collectivité, située dans l’Essonne, mène des négociations
pour le transfert de propriété des usines de production d’eau potable alimentant son territoire afin de maîtriser l’impact tarifaire et les investissements associés à la gestion de l’eau. Grand Paris Sud a commencé à exercer les compétences Eau et Assainissement en janvier 2017. Elle produit aujourd’hui 20 % de ses besoins en eau. Le partenariat engagé avec la régie Eau de Paris vise à amener à moyen terme ce taux de production à 50%.

Une baisse de la facture de l’ordre de 30%


Cet approvisionnement en eau concernera le territoire actuel de la régie de l’eau de Grand Paris Sud (Bondoufle, Évry-Courcouronnes, Grigny, Lisses, Ris-Orangis, Villabé) et portera sur 10 millions de m3 par an. Au-delà de la maîtrise publique de la ressource, l’agglomération envisage une baisse de la facture d’eau par habitant de l’ordre de 30% sur ce secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.