Projet européen EAU ET CLIMAT

Amener l’eau dans le paysage pour prévenir le changement climatique

Financé par Erasmus+, ce projet regroupe quatre organisations de France, du Royaume-Uni et de Slovaquie spécialisées dans l’eau et ses relations avec le climat:

Au cours des trois années du projet (2017-2020), les partenaires du projet, qui s’étend à travers l’Europe de l’Est et de l’Ouest, coopèrent pour créer du matériel d’apprentissage sur les aspects sociaux, économiques et environnementaux de l’eau.

Les personnes travaillant au sein de leurs communautés dans chacun des pays partenaires s’unissent pour constituer une base de connaissances sur les bonnes pratiques en tant que modèle de restauration de l’eau et du climat au XXIe siècle. Nos communautés sont un puissant catalyseur de changement et peuvent apporter des solutions innovantes, tant sur le plan politique que par le biais du développement durable.

Cette base de connaissances est construite sur:

  • des activités de formation partagées
  • l’échange d’idées et d’informations
  • la recherche pratique sur le terrain
  • la recherche académique 
  • l’analyse des politiques nationales de l’eau

Grâce à ces travaux, un concept paneuropéen « d’expertise publique et citoyenne dans le domaine de l’eau et du climat » émerge, sous la direction de scientifiques et de particuliers travaillant au niveau local.

Le projet met en place une formation en ligne  ouverte à tou-tes (MOOC) au sein de la « Global Water School ». Ceci renforce la continuité de l’action locale et le développement des compétences dans le domaine de l’eau et de sa gestion aux niveaux européen et international.

Il est urgent d’adopter une approche plus démocratique de la gestion de l’eau. Ce nouveau modèle doit être adapté aux besoins et aux réalités du XXIe siècle, tout le monde, qu’il vive en milieu urbain ou rural, relève le défi.

Visitez les sites web des partenaires pour voir l’avancement des travaux pratiques et comment participer. Les ressources et le matériel de ce travail sont:

Une réflexion sur « Projet européen EAU ET CLIMAT »

  1. Pour bien comprendre le fonctionnement global du cycle de l’eau et son importance pour le climat et la biodiversité sur les continents il faut raisonner par bassin versant.

    Il faut voir le bassin versant comme un château d’eau, ce château d’eau est alimenté par les pluies et les pluies continentales sont provoquées à 70% par l’évapotranspiration. Les rivières sont le drainage naturel du bassin , comme 30% des pluies proviennent de la mer, si on ne veut pas que le bassin se vide les rivières ne doivent pas rejeter plus de 30% des précipitations. Ce système fonctionne bien quand le bassin versant est couvert de foret de feuillus parce que les arbres utilisent 70% des précipitations pour alimenter le cycle (pas rétention dans les sols) et ne laisse repartir à la mer que les 30% d’excès.

    Actuellement les rivières françaises rejettent plus de 70% des précipitations ce qui provoque des inondations et un assèchement mathématique du bassin et des canicules puisque la végétation n’aura pas suffisamment d’eau pour entretenir le cycle et évacuer la chaleur.

    https://www.mediaterre.org/actu,20200503184212,1.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.