Archives de catégorie : Nouvelle culture de l’eau

L’homme qui plantait des arbres

Une nouvelle de Jean Giono,  mise en scène par STELLA SERFATY, avec OMBLINE DE BENQUE, marionnettiste et plasticienne, et STELLA SERFATY, comédienne,  jouée au jardin partagé « la plage arrière » du plateau à Bagnolet, dimanche 5 juin.

Continuer la lecture de L’homme qui plantait des arbres

Répondez au questionnaire sur les associations et l’eau

Dans le cadre d’un programme de recherche Partenariat Institutions-Citoyens pour la Recherche et l’Innovation (PICRI) de la Région Île-de-France, porté par le laboratoire Mosaïques-LAVUE et l’association Coordination Eau Île-de-France, un projet d’annuaire cartographique recensant les associations travaillant dans le domaine de l’eau dans la région Île-de-France a été lancé.

index 2

Continuer la lecture de Répondez au questionnaire sur les associations et l’eau

Régénérer la planète?

Si le regard est porté aujourd’hui sur l’effet de l’usage des combustibles fossiles sur le climat et le milieu qui nous entoure, l’homme a déjà eu dans le passé, par d’autres moyens, une influence lente qui a pourtant transformé totalement la planète.

Un dossier réalisé par Daniel Hofnung, co-président de la Coordination Eau Île-de-France

Continuer la lecture de Régénérer la planète?

Journée mondiale de l’eau rencontre à l’université Paris Dauphine

Eau en bouteille : environnement, business, santé. L’eau en bouteille est partout vendue comme plus propre, plus pure, plus saine que l’eau du robinet.  Derrière les stratégies marketing des grands groupes, qu’en est-il vraiment ? Au delà des questions sanitaires, l’impact environnemental et la privatisation d’un bien commun étaient au programme de cette rencontre avec Maude Barlow, organisée par la Coordination Eau Île-de-France en partenariat avec les associations estudiantines Dauphine Durable et NOISE et les étudiants du Master 1 Affaires internationales et développement parcours Développement durable.

_20160323_141020

Continuer la lecture de Journée mondiale de l’eau rencontre à l’université Paris Dauphine

Comment les arbres rafraîchissent la ville

En zone tempérée, l’irradiation solaire est d’environ 1000 W /m² par jour ensoleillé, ce qui signifie qu’une surface d’un hectare reçoit 10 MW en moyenne d’énergie solaire. Ce que devient cette énergie dépend de la disponibilité en eau et du type de couverture du sol. La majeure partie de l’énergie solaire sur les surfaces sèches est convertie en chaleur sensible, qui réchauffe le sol et l’air situé au-dessus. En été, les températures sur de telles surfaces peuvent excéder les 50°C!

Pourtant, si la surface est couverte par une végétation en état de jouer son rôle (et bien pourvue en eau), 70 à 80 % de cette énergie peut être dissipée par évapotranspiration de l’eau (somme de la transpiration et de l’évaporation), ce qui signifie sa conversion en chaleur latente, responsable du rafraîchissement du voisinage. Conséquence de l’effet de refroidissement par évapotranspiration, une zone végétalisée bien fournie en eau est considérablement plus fraîche que les surfaces sèches voisines. Cela peut être illustré de façon pratique par la thermographie.

Continuer la lecture de Comment les arbres rafraîchissent la ville