Au SEDIF, la rente de Veolia s’est envolée en 2020

Selon les rapports d’activité du SEDIF et de Veolia eau Île-de-France (VEDIF), la rémunération principale de VEDIF pour le contrat du SEDIF a progressé de 11,5% en 2020. Avec les prestations hors contrat de DSP, c’est près de 100 millions de recettes que Veolia a perçu du SEDIF en 2020, un record absolu.

En juin 2017, dans un rapport consacré au SEDIF, la chambre régionale des comptes notait que la « rémunération principale » de Veolia était passée de 7 millions d’euros en 2011 à plus de 20 millions d’euros à partir de 2014, et que cette rémunération « s’éloigne d’année en année de l’équilibre économique » défini en 2010, à savoir un maximum de 7 millions d’euros. (Lire ici un article …du Figaro !) Fort opportunément, le SEDIF avait baissé le tarif du m3 pour les usagers de 10 cts cette même année.

Rebelote ! La rémunération principale du SEDIF passe de 18,2 millions d’euros en 2019 à 20,3 millions d’euros en 2020 (+11,5%). Et le SEDIF explique que tout va bien car la rémunération ne représente que 7,6% des recettes totales du contrat et que le plafond est fixé à 9%. Tout va bien au SEDIF, CQFD. Sauf qu’en 2020 aussi est intervenue une baisse de 10 cts/m3  pour les usagers. Sans cette baisse opportune, VEDIF aurait encaissé 34,1 millions d’euros de rémunération principale en 2020, soit 12% des recettes du contrat! On ne peut qu’en conclure que le contrat actuel dérive de façon structurelle à l’avantage de Veolia.

Mais il n’y a pas que la délégation de service public (DSP)

Hors périmètre de la DSP, le SEDIF réalise des travaux en faisant appel aux prestations de diverses entreprises. Le montant total de ces prestations est passé de 131,7 millions d’euros en 2019 à 281,16 millions d’euros en 2020. Et Veolia se taille la part du lion avec 28,3% de ces prestations, soit 79,57 millions d’euros.  Les cinq années précédentes, Veolia avait emporté « seulement » 18% des marchés pour un montant (en cinq ans) de 111,5 millions d’€.

Suez laminé

Suez qu’on pourrait penser aussi qualifié que Veolia pour ce genre de marché, n’a emporté que 6% des prestations des cinq années précédentes. Mais en 2020, c’est la dégringolade, Suez est marginalisé à 0,7% des prestations! Si l’on voulait une preuve du démantèlement de Suez en train de s’opérer depuis son rachat et sa « réorganisation » sous la houlette de Veolia…

Une addition sans précédent pour le SEDIF

Au total, rémunération en tant que délégataire et prestations réalisées directement pour le SEDIF, c’est une manne de près de 100 millions d’euros qu’a encaissé Veolia au SEDIF en 2020. Auparavant l’ensemble se situait aux environs de 40 millions d’euros. Espérons pour eux que la Chambre régionale des comptes ne s’en aperçoive pas!

Télécharger le rapport 2020 du SEDIF

Télécharger le rapport 2020 du VEDIF

Une réflexion sur « Au SEDIF, la rente de Veolia s’est envolée en 2020 »

  1. Comment ignorer que la concurrence libre et non faussée tend au monopole et que les tarifs vont rapidement augmenter, le réseau se détériorer,etc.?
    Paris Sud passe en régie, mais quelles nouvelles d’Est Ensemble?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.