Archives par mot-clé : Gabriel Amard

Vers une nouvelle culture commune de l’eau, transpartisane et  citoyenne

Le lundi 19 septembre, plusieurs acteurs de la société civile – associations et mouvements sociaux- et experts scientifiques et juridiques ont été auditionnés sur le droit à l’eau et à l’assainissement et à l’hygiène, à l’Assemblée Nationale. Ces auditions ont été organisées par le député du Rhône, Gabriel Amard.  Par Maelis Biennait, volontaire en service civique à la Coordination EAU IDF. 

Continuer la lecture de Vers une nouvelle culture commune de l’eau, transpartisane et  citoyenne

Le premier rendez-vous du député Gabriel Amard

Début juillet, le premier rendez-vous de Gabriel Amard comme député a été avec la Coordination EAU Ile-de-France. Ensemble, nous avons évoqué le droit à l’eau : accès à l’eau pour tous, gestion publique, lutte contre les monopoles… Sortir des conflits d’usage, encadrer les ventes d’eau, réduire la TVA sur l’eau à 0%.

De g à d, Jean-Claude Oliva, Edith Félix, Vanessa Charlotte et Gabriel Amard.

Continuer la lecture de Le premier rendez-vous du député Gabriel Amard

En Essonne, la guerre est déclarée avec Suez

Pour tenter de mieux maîtriser les coûts et ne plus dépendre des géants de l’eau, de plus en plus de communautés de communes reviennent à des régies publiques. En Essonne, quatre d’entre elles se sont lancées dans un bras de fer avec Suez. Elles ont décidé d’imposer un prix d’achat à 45 centimes, contre les 69 demandés par le groupe. Par Aurélie Foulon.

Continuer la lecture de En Essonne, la guerre est déclarée avec Suez

Grosse facture pour sortir du Sedif?

Deux territoires de la Métropole du Grand Paris, Grand Orly Seine Bièvre et Est Ensemble, veulent créer leur propre régie publique de l’eau et s’affranchir du Sedif, principal syndicat intercommunal d’approvisionnement en eau potable de la région. La décision doit être prise avant la fin décembre mais les conditions de sortie proposées par le Sedif ne passent pas. Par Cécile Dubois.

Continuer la lecture de Grosse facture pour sortir du Sedif?

Tarification : demande d’expérimentation possible en 2014

La proposition de loi sur la transition vers un système énergétique sobre (dite loi Brottes), adoptée en nouvelle lecture par l’assemblée nationale le 17 janvier, comprend des dispositions qui concernent la tarification de l’eau potable et de l’assainissement.

Une expérimentation est engagée pour une période de cinq ans pour favoriser l’accès à l’eau et mettre en place une tarification sociale. L’expérimentation peut inclure la définition des tarifs en fonction du nombre et du revenu des habitants, l’attribution d’une aide au paiement des factures ou à l’accès à l’eau. Les collectivités volontaires peuvent peaufiner leur dossier en 2013 et procéder à une  demande d’expérimentation jusqu’au 31 décembre 2014 au représentant de l’Etat.

Lire les explications détaillées de Henri Smets de l’ADEDE

Lire l’article de Gabriel Amard, président de la régie publique Eau des lacs de l’Essonne : Loi Brottes: un petit pas vers la gratuité de l’eau indispensable à la vie.