Archives par mot-clé : Mathilde Panot

La Bourse ou la vie ?

Le 7 décembre 2020, l’eau entrait à la Bourse de Chicago, marquant la voie d’une financiarisation de cette ressource vitale. Un an après, jour pour jour, un rassemblement s’est tenu place de la Bourse, à Paris. Des rassemblements similaires ont eu lieu le même jour à Bruxelles, Rome, Montréal, Milan, etc.  Initiée par  l’Agora des habitants de la Terre, cette manifestation symbolique visait à libérer l’eau de la bourse et de toute forme de marchandisation!

Continuer la lecture de La Bourse ou la vie ?

Libérons l’eau de la Bourse !

Rassemblons-nous devant la Bourse de Paris mardi 7 décembre 2021 de 18h30 à 20h à l’appel de la Coordination EAU Île-de-France, de l’Université du bien commun, de Bassines non merci! et d’ATTAC. L’initiative revient à l’Agora des habitants de la Terre qui organise des rassemblements similaires le même jour à Bruxelles, Milan, Montréal… Il y a tout juste un an, le 7 décembre 2020, l’eau, source de toute vie, est devenue officiellement une valeur cotée en bourse aux États-Unis, dans l’indifférence des gouvernements. Dénonçons cet accaparement!

La cueilleuse de pluie de Bernard Tirtiaux accompagne la campagne internationale « libérons l’eau de la bourse ».

Continuer la lecture de Libérons l’eau de la Bourse !

Eau potable : en Ile-de-France, on lave plus blanc que blanc, mais à quel prix ?

Le Syndicat des eaux d’Île-de-France (Sedif), qui regroupe 135 communes de banlieue parisienne, prévoit de moderniser ses usines de traitement pour délivrer une eau « pure, sans calcaire et sans chlore » à plus de 4 millions de Franciliens. Pour cela, il compte investir près d’un milliard d’euros dans une technologie très critiquée par d’autres collectivités, qui y voient une fuite en avant ruineuse et anti-écologique. Par Matthieu Jublin.

Continuer la lecture de Eau potable : en Ile-de-France, on lave plus blanc que blanc, mais à quel prix ?

Les méthodes d’intimidation de M. Santini

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire  relative à la mainmise sur la ressource en eau par les intérêts privés et ses conséquences vient d’être publié, il est disponible en intégralité ici. Nous reviendrons sur plusieurs points de ce document qui présente une somme d’analyses et de propositions sur la gestion de l’eau en France. La présidente de la commission, la députée du Val de Marne, Mathilde Panot, dénonce dans son avant-propos et dans sa contribution « les méthodes d’intimidation pratiquées par M. André Santini« . Extraits. Continuer la lecture de Les méthodes d’intimidation de M. Santini

Un rapport tacle l’accaparement de l’eau par les intérêts privés

Le SEDIF renonce à tout changement

Depuis deux ans, le syndicat intercommunal qui gère l’eau potable d’un tiers de la région Ile-de-France, le Sedif, planchait sur l’évolution de son mode de gestion, examinant une panoplie de scénarios allant de la gestion actuelle, la délégation de service public de l’ensemble des opérations à un opérateur privé, jusqu’à la régie publique, en passant par un échelonnement de solutions intermédiaires. Réuni ce 27 mai, le Conseil d’administration a finalement décidé de ne rien changer. Explications.

Continuer la lecture de Le SEDIF renonce à tout changement