Vivement la régie publique de l’eau !

Jeudi 23 septembre, les élu.e.s de neuf villes de l’Etablissement public territorial (EPT)  Grand Orly Seine Bièvre ont annoncé, par la voix du président de la mission de préfiguration Fatah AGGOUNE, le résultat, sans appel, de la votation citoyenne et la création, en conséquence, de la régie publique de l’eau :

15 080 votants, 37 Nuls, 14 159 Oui soit 94,12%, 884 Non soit 5,88%

Communiqué de la Coordination EAU Île-de-France

Vue de la conférence de presse à Gentilly: Nadine Herrati, adjointe à la maire de Gentilly, Jean-Claude Oliva, VP d’Est Ensemble, Marie Chavanon, maire de Fresnes, Christian Métairie, maire d’Arcueil Stéphanie Daumin, maire de Chevilly-Larue.

Après le vote de la loi NOTRE du 7 août 2015, les communes membre des 12 EPT d’Île-de-France étaient de fait sorties du SEDIF. Certains EPT, certaines communes de l’EPT 12, ont choisis de réadhérer au SEDIF sans même prendre le temps du bilan et de la réflexion que leur avait donné les députés et sénateurs en votant la loi. Les élu.e.s de neuf communes de l’EPT ont décidé de prendre le temps de la réflexion et ont commandé des études afin d’éclairer leur décision. C’est sur la base de ce travail qu’a été organisé la votation citoyenne.

La Coordination EAU Île-de-France a pris toute sa place dans cette réflexion en s’appuyant sur les experts de la gestion publique, en participant aux groupes de travail, en organisant des formations d’élu.e.s et de citoyen.ne.s, en suscitant partout la création de collectifs citoyens pour accompagner la réflexion des élu.e.s, en participant aux débats…

Treize ans après la création de la Coordination EAU Île-de-France, une partie importante de nos objectifs est en passe d’être atteinte. C’est une formidable victoire pour les militant.e.s de l’eau !

M. Santini, l’inamovible Président du SEDIF, comme à son habitude persifle et ironise sur les 15 080 usager.e.s qui se sont prononcé.e.s, mais depuis 38 ans que ce monsieur est élu, quand a-t-il demandé leur avis aux citoyen.ne.s ? JAMAIS. C’est tout juste s’il demande leur avis aux élu.e.s membres du SEDIF…

Avec la création de la régie, le plus dur reste à faire, boucler le bras de fer avec le SEDIF dans l’intérêt des usager.e.s, poursuivre les recrutements, négocier avec toutes les parties pouvant vendre de l’eau à la régie après la fin du contrat de VEDIF : Eau de Paris, la régie Grand Paris Sud, Suez, le SEDIF….

L’intervention de Philippe Rio, président de la régie de Grand Paris Sud et maire de Grigny, désigné « meilleur maire du monde », il y a quelques jours. Jean-Luc Laurent, maire du Kremlin-Bicêtre, à gauche de la photo. 

Les élu.e.s ont confirmé la participation des forces citoyennes à la prochaine direction de la régie et nous nous en félicitons. La Coordination EAU IDF est disponible pour participer à cette dynamique.

Nous souhaitons vivement que la prochaine étape soit celle de la création de la régie publique de l’EPT Est Ensemble à laquelle les citoyen.ne.s sont prêt.e.s aussi à prendre toute leur place.

D’autres combats se poursuivront au sein du SEDIF, pour plus de transparence dans les décisions, pour l’abandon du projet insensé d’Osmose Inverse Basse Pression (OIBP) qui augmenterait le prix de l’eau de 30 à 40 cts par m3.

Mais pour l’heure, ne boudons pas notre plaisir, VIVE LA REGIE PUBLIQUE ET CITOYENNE DE L’EAU!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.