Archives de catégorie : Jeunesse en action

Alternatiba Paris 2017, c’est parti!

Dimanche dernier 11 juin a eu lieu une réunion de co-construction d’Alternatiba Paris, le village des alternatives, qui s’attaque à sa façon aux grands problèmes actuels de notre société et de notre monde. Les urgences climatiques, sociales, financières, écologiques, politiques sont indéniables mais nous refusons d’être fatalistes : des solutions existent et nous voulons les montrer!

A l’échelle locale ou globale, il existe une multitude de manières d’agir, pour changer un peu, beaucoup ou considérablement la direction prise aujourd’hui. Le Village des Alternatives a pour vocation de présenter ces alternatives avec sérieux, bonne humeur et enthousiasme.

Daniel Hofnung, co-président de la Coordination Eau IDF et Cécile Fossaert, volontaire en service civique ont participé à cette réunion de lancement. Compte-rendu.

Continuer la lecture de Alternatiba Paris 2017, c’est parti!

Journée mondiale de l’eau rencontre à l’université Paris Dauphine

Eau en bouteille : environnement, business, santé. L’eau en bouteille est partout vendue comme plus propre, plus pure, plus saine que l’eau du robinet.  Derrière les stratégies marketing des grands groupes, qu’en est-il vraiment ? Au delà des questions sanitaires, l’impact environnemental et la privatisation d’un bien commun étaient au programme de cette rencontre avec Maude Barlow, organisée par la Coordination Eau Île-de-France en partenariat avec les associations estudiantines Dauphine Durable et NOISE et les étudiants du Master 1 Affaires internationales et développement parcours Développement durable.

_20160323_141020

Continuer la lecture de Journée mondiale de l’eau rencontre à l’université Paris Dauphine

Flash-mob orageuse à Padoue

GANGSTER

« Nous étions une trentaine de jeunes français vendredi soir à partir de Paris pour nous rendre au forum européen des jeunes pour l’eau, à Padoue en Italie. Ce forum, auquel participent des jeunes venus de Belgique, Espagne, Italie, France et Slovénie, est co-organisé par l’institut Européen de recherche sur la politique de l’eau (IERPE), Enginyeria Sense Fronteres (ESF), le Centro di Volontario Internazionale (CeVI), la Coordination EAU-ÎLE-de-France et Voluntariat SCI Slovenia. D’horizons différents, étudiant-e-s, jeunes salarié-e-s, militant-e-s associatifs ou politique, nous sommes tous animés par un même combat, celui du droit à l’eau, à l’heure où l’accès à l’eau coûte de plus en plus cher et pèse de plus en plus sur le porte-monnaie de chaque famille. »>>>lire le récit complet du forum jeunes ICI

FLASH

Le récit de Marie, jeune participante francilienne.

Le soir, nous allons au centre-ville pour organiser une flashmob promouvant la signature de l’Initiative Citoyenne Européenne

GANGCOURSEA peine sortis de l’hôtel pour nous diriger vers le Prato della Valle, un éclair fend l’horizon. On arrive avec notre crayon géant, nos masques bleus, et tous les étendards des convoiteurs d’eau, prêts à en découdre avec les passants padouans qui, nous a-t-on dit, sont réputés pour leur manque d’enthousiasme pour les événements publics.

cocaloca

Mais la pluie tombe au moment où on met les pieds sur la place, et on se presse sous les arcades qui en font le tour. Après une demi-heure de pluie continue, on renonce à se faire mouiller et on change le plan de bataille en l’adaptant à l’exiguïté des arcades. Julie, qui coordonne l’action donne le ton, mégaphone en main : « allez, les gouttes d’eau, à ma droite et les convoiteurs à ma gauche, tous en place ! ».

 

 

 

voeliaUne fois bien positionnés, les gouttes d’eau masquées de bleu s’égayent sous le son d’une percussion, libres comme l’eau. Les coups brefs du percussionniste annoncent alors l’attaque des convoiteurs d’eau, parés de noms et de logos étrangement familiers, Coca-Loca, San Pellegrini, Zues, Pay-Eau-Lia et leurs complices voleurs d’eau se pressent pour être les premiers à attraper ces précieuses gouttes.

Soudain, une fille-crayon et un chevalier tenant un crayon géant arrivent à la défense des gouttes et terrassent vaillamment ces dragons qui croyaient pouvoir transformer l’eau en or.

defendAlors les voix s’élèvent dans toutes les langues pour dire comment l’eau peut être libérée (mais surtout pas libéralisée) en Europe : « je signe l’ICE ».  Les slogans pleuvent alors presque autant que la pluie, persévérante face à notre enthousiasme : « l’eau source de vie, pas de profit », « Water is a human right »…

La bonne humeur est bien installée, et on repart pour un tour, plus loin sous les arcanes. Un arc en ciel qui traverse la place couronne alors cette belle journée, et la pluie s’arrête quand nous quittons la place comme pour nous remercier.

GANGFOULE

Nous partons alors vers une immense pizzeria nommée Oktoberfest, où nous sont présentées des pizzas par dizaines jusqu’à plus faim sur une table centrale. Les boissons embouteillées et cannettes de sodas dont nous ne citerons pas le nom nous ont rappelé que le changement commence souvent par nous-mêmes et nos choix de comportements quotidiens. Mais réhydratés principalement par la bière et le vin, la soirée s’est conclue par un constat : sans eau, pas de bière (et « accessoirement », pas de vie non plus).

>>>lire le récit complet du forum jeunes ICI

EYWF – Présentation de l’European Youth Water Forum

La directive-cadre européenne sur l’eau (DCE) arrive bientôt à terme (2000-2015). Son renouvellement fait l’objet de discussions au niveau européen. La participation des jeunes est indispensable. C’est de notre avenir commun qu’il s’agit ! Donnons-nous les moyens de nous faire entendre… Comment répondre aux défis environnementaux, sociaux et démocratiques d’aujourd’hui et de demain ? Quel bilan tirer de la DCE 2000 ?
Et quelle place occupent les jeunes Européens dans la définition de ces politiques ?

En privilégiant les méthodes d’éducation populaire alliées aux outils de l’éducation formelle, via la mobilisation de ressources universitaires et de recherche, le Forum européen des jeunes pour l’eau a vocation à permettre aux participants d’élargir et d’approfondir leurs connaissances de la complexité des questions liées à l’eau et des politiques environnementales en général, dans une perspective de gestion soutenable et de préservation des ressources à des échelles locales, nationales et internationales.

Trois axes principaux :

• Le bilan de la DCE 2000 ;

• L’analyse et la critique du renouvellement actuel, qui va dans le sens de la marchandisation ;

• La présentation et la préparation de l’Initiative citoyenne européenne (ICE) L’Eau aux Citoyens.

Laboratoire d’idées, ce forum est l’occasion de rencontrer des experts et élus européens. Des recommandations en matière de gestion et de préservation des ressources naturelles sont issues de ces ateliers de réflexion.

Les participants ont élaboré au cours de ce forum un « journal de bord », compte-rendu des interviews, évènements et analyses au jour le jour, ainsi qu’un reportage photo.

Au cours des deux mois précédents le forum, une réunion de préparation a été organisée dans chacun des pays partenaires.

_______________________

Ce forum est ouvert aussi bien aux jeunes qui se destinent aux métiers de l’eau qu’à tous ceux qui s’intéressent à l’environnement, qui se sentent concernés par la préservation des ressources naturelles dont l’eau est, dans ce cas, un emblème idéal : l’eau s’appréhende autant à une échelle européenne que locale, au croisement de plusieurs disciplines allant de l’économie à la sociologie, le droit, les sciences de l’environnement…

___________________________________________

CONTEXTE : après la reconnaissance par l’Assemblée générale de l’ONU, en 2010, du droit à l’eau comme droit fondamental de l’être humain, les politiques européennes sont-elles à même de promouvoir le droit et l’accès à une eau saine et potable ?

L’attention portée aux questions de l’eau s’est considérablement accrue au cours de la dernière décade. En 1999, le lancement du Manifeste pour un Contrat mondial de l’Eau a pointé du doigt les questions d’ordre global sur la gestion et la préservation des ressources en eau, créant des ponts entre eau et démocratie, les droits de l’homme, la justice, et un développement équitable. Aujourd’hui, plusieurs acteurs internationaux travaillent sur ces questions, tels que le mouvement international Waterjustice ou, au niveau européen, le Mouvement européen pour l’Eau

Le Forum alternatif mondial de l’Eau – FAME 2012 – a marqué une nouvelle étape dans l’organisation du mouvement pour l’eau bien commun. Notamment en se concrétisant dans des campagnes et, à plus long terme, dans des structures communes, en particulier au niveau européen : l’initiative citoyenne européenne L’eau aux citoyens est portée par une plate-forme associative dont font partie la Coordination Eau Île-de-France et les partenaires européens engagés dans l’élaboration du EYFW.

Cette campagne a été présentée et débattue avec les participants du forum, pour mieux comprendre cet outil qui donne aux citoyens l’opportunité de jouer un plus grand rôle dans les processus politiques européens ; le Forum européen des jeunes pour l’eau s’inscrit dans le cadre de cette initiative.

logo-jeunesse-en-action