Sauvons le cœur bleu de l’Europe

Dernière minute: les défenseurs des rivières ont rencontré le Président serbe samedi 28 Septembre. Celui-ci a promis d’arrêter les constructions de barrages dans les zones protégées et de les réexaminer dans les zones non protégés. C’est un grand progrès!

Pour préserver les dernières rivières sauvages d’Europe menacées par un tsunami de barrages, le Mouvement européen pour l’eau a appelé à des rassemblements devant les ambassades de Serbie. A Paris, c’est la Coordination EAU Île-de-France qui a organisé une action symbolique, avec le soutien de France Libertés. Un courrier a été remis à l’ambassadeur. Des actions similaires ont eu lieu notamment à Rome, à Barcelone et à Thessalonique.

Continuer la lecture de Sauvons le cœur bleu de l’Europe

Les tuyaux percés du SEDIF

A Bagnolet, dix ruptures de canalisation ont lieu chaque année, de l’aveu même du Syndicat des eaux d’Île-de-France (SEDIF). Une situation révélatrice de l’état du réseau. La stagnation est confirmée par les indicateurs légaux que l’on peut trouver dans les rapports annuels sur la qualité et le prix du service public. Article mis à jour en septembre 2019 avec les chiffres de l’annexe 1 du rapport annuel 2018 du SEDIF.

Fuite d’eau avenue Gambetta à Bagnolet en juillet 2019

Continuer la lecture de Les tuyaux percés du SEDIF

RENTRÉE CLIMATIQUE ET SOCIALE RDV LES 20 ET 21 SEPTEMBRE!

À l’occasion de la venue de Greta Thunberg à l’Assemblée nationale, un grand nombre d’organisations écologistes et en défense des droits sociaux lancent un appel à se mobiliser massivement les 20 et 21 septembre et à faire «monter d’un cran» un mouvement devenu «populaire et inédit». Ces dates s’inscrivent dans le cadre d’une semaine internationale pour le climat du 20 au 27 septembre.

Continuer la lecture de RENTRÉE CLIMATIQUE ET SOCIALE RDV LES 20 ET 21 SEPTEMBRE!

Evolution du droit de l’eau et inadéquation politique

L’analyse du droit contemporain de l’eau est indissociable du contexte plus global  des  diverses  politiques  publiques. Entre autres, les régressions du droit de  l’environnement  comme  la  libéralisation  du  droit  de  l’urbanisme  (1)  traduisent un objectif économico-financier porté par le dogme de la croissance et du productivisme. Le droit de l’eau s’inscrit dans cette logique et constitue un indicateur précis de la politique de l’eau, illustré notamment par l’exemple récent de la « privatisation » des barrages hydroélectriques. Par Bernard Drobenko, professeur émérite des universités et membre du réseau juridique de FNE. Article paru dans la lettre eau, septembre 2019.

Continuer la lecture de Evolution du droit de l’eau et inadéquation politique

un réseau qui réunit citoyens et associations autour de la ressource en eau en Île-de-France et sur tout le territoire français, sur tous les aspects: social, environnemental, économique, juridique, de la santé, culturel…