Archives de catégorie : Batailles pour une gestion publique

De belles vacances aux frais des usagers de l’eau

Le Canard Enchaîné épingle, dans son édition du mercredi 14 février, les dépenses du Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (Siaap). Et souligne les différentes affaires judiciaires qui plombent ce service public. Voir ci-dessous les informations du Canard reprises dans Capital et dans 20 minutes. Dans la facture d’eau, la part consacrée à l’assainissement n’a cessé de croître ces dernières années, faut-il s’en étonner?

Continuer la lecture de De belles vacances aux frais des usagers de l’eau

Remous dans les eaux usées

Selon l’hebdomadaire Marianne, la nouvelle enquête judiciaire qui vise le Syndicat interdépartemental de l’assainissement de l’agglomération parisienne SIAAP pourrait mettre en cause ses dirigeants liés au PCF. Au-delà d’une  plausible affaire de corruption politique, ce qui nous intéresse dans ce dossier, c’est que l’augmentation de la facture d’eau provient ces dernières années essentiellement de l’assainissement. Ceci expliquerait-t-il donc cela? D’autre part, peu ou prou, les grands syndicats de l’Île-de-France -du SEDIF au SYCTOM -semblent souffrir des mêmes maux que le SIAAP: opacité, gigantisme, concentration des pouvoirs, collusion avec les multinationales… Et si c’était ce modèle qui était à revoir pour répondre aux défis sociaux, environnementaux et démocratiques actuels et pour fonder sur des bases plus saines la métropole du Grand Paris? Lire ci-dessous le dossier d’Emmanuel Lévy publié le 27 janvier.

Continuer la lecture de Remous dans les eaux usées

Rapport, contes et mécomptes

Dans son rapport sur « l’alimentation en eau potable de la métropole du Grand Paris », publié le 7 février, la Cour des Comptes plaide pour un transfert de la compétence eau des établissements publics territoriaux à la métropole elle-même. Faisant preuve d’un penchant libéral certain, ce rapport minimise systématiquement les bénéfices de la gestion publique et les dérives financières du SEDIF pourtant dénoncées par la Chambre régionales des comptes. Un exercice qui ne convainc pas les principaux acteurs de la gestion de l’eau (à l’exception notable de …M. Santini). Dans ce premier article, nous  commençons par …de drôles de comptes (de contes?) qui recouvrent des considérations très concrètes pour les usagers, s’agissant des tarifs mais aussi des investissements.

Continuer la lecture de Rapport, contes et mécomptes

Lettre ouverte au sujet de l’usine d’Itteville

Suite au Forum sur l’eau, le 1er février à Grigny, l’association Eau publique Orge-Essonne, membre de la Coordination Eau Île-de-France, vient d’envoyer une lettre ouverte au Directeur général des services du SIARCE, le Syndicat Intercommunal d’Aménagement, de Réseaux et du Cycle de l’Eau qui regroupe 44 communes sur trois départements (Essonne, Seine-et-Marne, Loiret). En cause, un renouvellement de délégation de service public pour la gestion de l’usine publique de production d’eau potable d’Itteville, dans des conditions fort peu transparentes, semble-t-il. Voir aussi la première réponse du SIARCE. A suivre…

Continuer la lecture de Lettre ouverte au sujet de l’usine d’Itteville

Pour une gestion publique et démocratique de l’eau !

Après la non-adhésion au SEDIF des trois territoires Est Ensemble, Plaine Commune et Grand-Orly-Seine-Bièvre, un pas important a été franchi vers la gestion publique. Une nouvelle pétition lancée par des citoyen.nes, des élu.es, des collectifs et des associations, place l’exigence démocratique au cœur de la seconde phase qui s’ouvre.

Continuer la lecture de Pour une gestion publique et démocratique de l’eau !