Tous les articles par admin

Les tuyaux percés du SEDIF

A Bagnolet, dix ruptures de canalisation ont lieu chaque année, de l’aveu même du Syndicat des eaux d’Île-de-France (SEDIF). Une situation révélatrice de l’état du réseau. La stagnation est confirmée par les indicateurs légaux que l’on peut trouver dans les rapports annuels sur la qualité et le prix du service public. Article mis à jour en septembre 2019 avec les chiffres de l’annexe 1 du rapport annuel 2018 du SEDIF.

Fuite d’eau avenue Gambetta à Bagnolet en juillet 2019

Continuer la lecture de Les tuyaux percés du SEDIF

RENTRÉE CLIMATIQUE ET SOCIALE RDV LES 20 ET 21 SEPTEMBRE!

À l’occasion de la venue de Greta Thunberg à l’Assemblée nationale, un grand nombre d’organisations écologistes et en défense des droits sociaux lancent un appel à se mobiliser massivement les 20 et 21 septembre et à faire «monter d’un cran» un mouvement devenu «populaire et inédit». Ces dates s’inscrivent dans le cadre d’une semaine internationale pour le climat du 20 au 27 septembre.

Continuer la lecture de RENTRÉE CLIMATIQUE ET SOCIALE RDV LES 20 ET 21 SEPTEMBRE!

Evolution du droit de l’eau et inadéquation politique

L’analyse du droit contemporain de l’eau est indissociable du contexte plus global  des  diverses  politiques  publiques. Entre autres, les régressions du droit de  l’environnement  comme  la  libéralisation  du  droit  de  l’urbanisme  (1)  traduisent un objectif économico-financier porté par le dogme de la croissance et du productivisme. Le droit de l’eau s’inscrit dans cette logique et constitue un indicateur précis de la politique de l’eau, illustré notamment par l’exemple récent de la « privatisation » des barrages hydroélectriques. Par Bernard Drobenko, professeur émérite des universités et membre du réseau juridique de FNE. Article paru dans la lettre eau, septembre 2019.

Continuer la lecture de Evolution du droit de l’eau et inadéquation politique

Régie publique en préfiguration

Le conseil de territoire d’Est Ensemble, réuni le jeudi 29 août, a décidé de créer une mission de préfiguration de la régie de distribution de l’eau potable et un emploi d’ingénieur en chef pour préparer le passage à la gestion publique. La délibération précise les études de préfiguration qui seront menées et présentées au Comité de pilotage comprenant élu-es et associations. Il s’agit d’une avancée sensible et concrète, à mettre au compte de la mobilisation autour des votations citoyennes organisées en juin.

Continuer la lecture de Régie publique en préfiguration

La nébuleuse bleue

« S’engager pour l’eau potable : de l’indignation à la régulation civique » c’est le titre d’une thèse de sociologie soutenue par Cécile Tindon à Strasbourg en juillet 2018.  Elle traite de la formation progressive, à partir des années 1990, d’un tissu associatif dédié à l’eau potable et de la manière dont cette « nébuleuse bleue » contribue à la régulation du secteur. Dans sa préparation, Cécile Tindon a assisté au Forum alternatif mondial de l’eau à Marseille en 2012, aux premières réunions de la Coordination Eau bien commun France et a rencontré des militant-es de la Coordination EAU Île-de-France et de nombreuses organisations (la Fondation France Libertés, la CACE, Eau secours 45…) Autant dire que sa réflexion nous concerne et nous passionne! Ci-dessous le résumé, quelques extraits et le lien vers l’ouvrage complet.

Continuer la lecture de La nébuleuse bleue

Alerte au tritium dans l’eau du robinet

Une étude réalisée par l’association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest (ACRO) montre la présence de tritium, un élément radioactif, dans l’eau du robinet d’un grand nombre de communes, notamment en région parisienne. Cette pollution qui se situe bien en dessous des seuils réglementaires de qualité admis, provient des rejets des centrales nucléaires. Ci-dessous toutes les informations et le débat sur la qualité de l’eau.

Continuer la lecture de Alerte au tritium dans l’eau du robinet