Archives par mot-clé : Eau du robinet

Rien ne va plus à Est Ensemble!

Le Conseil de territoire d’Est Ensemble a voté hier l’adhésion au Syndicat des Eaux d’Île-de-France (SEDIF) pour les villes de Noisy et de Bobigny. C’est le résultat d’un véritable coup de force du Président Gérard Cosme qui renverse ainsi le précédent vote du 3 juillet qui avait rejeté l’adhésion de Noisy. M. Cosme a cédé au chantage de M. Santini qui, selon ses dires, bloquait depuis trois mois les travaux sur les réseaux du SEDIF pour la piscine olympique de Bondy.

Déclaration de la Coordination Eau Île-de-France et interventions des élu-es.

Quelle eau à Jutigny (77) ?

 Le Mercredi 12 décembre 2018, la Municipalité a proposé une réunion d’information destinée aux habitants du village. Cette réunion, co-animée par le Maire de Jutigny, Fabrice Génon, et le Président du SIAEPPEM[1], Bruno Corbisier, a été l’occasion pour notre collectif d’habitants de participer à un débat public à propos de l’eau potable et surtout à propos des énormes travaux prévus dans le cadre du TransprEauvinois,  et de sa fusion avec le Syndicat de l’Eau Est-Seine et Marne (dit S2E77), qui réunira à terme 100 à 150 communes.

C’est pour le moment, à notre connaissance, le seul débat de ce type proposé par une mairie concernée par la fusion au sein du TransprEauvinois. Il a soulevé des questions qui nous concernent tous.

Continuer la lecture de Quelle eau à Jutigny (77) ?

Participez au projet Universités bleues!

En 2018-2019, nous entamons une nouvelle phase du projet « Universités bleues ». En effet, nous ne nous limiterons plus à la sensibilisation et à la prévention mais passerons désormais à l’action en essayant de stopper toute distribution de bouteilles d’eau en plastique au sein des universités. C’est pourquoi nous avons entrepris la démarche de nous rendre dans plusieurs universités et écoles, comme Inalco ou le site René Cassin Sorbonne Paris 1, afin de répondre à plusieurs objectifs. Le premier reste de sensibiliser les étudiants aux dangers que peuvent représenter les bouteilles en plastique pour l’environnement tout en louant les qualités de l’eau du robinet afin de les pousser au maximum à ne consommer quasiment plus que cela. Pour ce faire, nous mettons en place un stand au cours de journées santé et bien-être où nous exposons une bande dessinée réalisée par le magazine féminin Causette dans laquelle se trouvent les informations nécessaires pour répondre correctement à notre quiz et gagner ainsi une gourde Eau de Paris! Mais notre action ne s’arrête pas là. Nous désirons aussi inscrire ces participants, pour ceux qui le souhaitent, à des groupes de travail afin de mettre en place un véritable mouvement étudiant au sein de l’université qui nous permettrait d’atteindre la direction avec une force et des voix supplémentaires. Nous espérons ainsi qu’avec un appui des étudiants et des professeurs, la direction entendra notre projet et l’urgence de la situation en mettant à disposition des étudiants et du personnel des fontaines à eau tout en arrêtant la distribution des bouteilles d’eau pour obtenir le label « université bleue ».

→ Inscrivez- vous au projet université bleue !

Avec le soutien de

2017, l’année de la maturité

2017 a été riche pour Eau de Paris, première entreprise publique d’eau en France. Service à l’usager, performance industrielle, contribution à la transition écologique des territoires, optimisation de son organisation : le rapport annuel retrace les réussites et les grands projets de cette année, chiffres à l’appui.

Continuer la lecture de 2017, l’année de la maturité

Cergy-Pontoise : le dossier de l’eau calcaire à l’arrêt

L’association Agleau a réuni plus de 1 100 signatures sur sa pétition mais n’a pu la remettre en main propre au président de l’agglomération. Aucun élu n’a daigné venir les écouter. Par Julie Ménard dans Le Parisien du 7 juin.

Cergy, André Martin (à g.), président d’Agleau, a remis sa pétition réclamant une eau moins calcaire au directeur de cabinet de Dominique Lefebvre.LP/Julie Ménard

Continuer la lecture de Cergy-Pontoise : le dossier de l’eau calcaire à l’arrêt