Archives par mot-clé : Arvigny

Arvigny : le meilleur maire du monde met les points sur les i !

Le déploiement de la technologie d’osmose inverse basse pression, porté par le Syndicat des eaux d’Ile-de-France (SEDIF), continue à susciter de vives oppositions autour de l’installation de ce dispositif dans l’usine d’Arvigny, à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne). Philippe RIO, vice-président de Grand Paris Sud et maire de Grigny (récemment désigné meilleur maire du monde par la City Mayors Foundation à Londres), a adressé un courrier au préfet suite à l’enquête publique.  Au nom de l’intérêt général, il demande à l’Etat de s’opposer à la réalisation de ce projet.

Continuer la lecture de Arvigny : le meilleur maire du monde met les points sur les i !

SEDIF : où est la démocratie ?

Selon le SEDIF, la votation citoyenne du Grand Orly Seine Bièvre (GOSB) a peu mobilisé et M. Santini rajoute que l’avis des usagers n’aura pas d’impact. Plutôt que donner des leçons, M. Santini devrait donner l’exemple et organiser une grande consultation des usagers du SEDIF sur le renouvellement du contrat avec Veolia ou le passage en régie publique ou encore sur l’osmose inverse basse pression (OIBP). La démocratie au SEDIF : chiche, M. Santini?

Continuer la lecture de SEDIF : où est la démocratie ?

Arvigny : Un avis tranché de France Nature Environnement

Avis de France Nature Environnement Seine-et-Marne à l’enquête publique relative à la demande d’autorisation environnementale présentée par le Syndicat des eaux d’Île de France (SEDIF), pour la mise en place de l’osmose inverse basse pression à l’usine  d’Arvigny et la création d’une canalisation de rejet en Seine sur les communes de Savigny-le-Temple, Lieusaint, Nandy et Seine-Port.

Continuer la lecture de Arvigny : Un avis tranché de France Nature Environnement

L’enquête publique exclut les usagers les plus concernés

Du 19 mai au 21 juin 2021 a eu lieu une enquête publique relative à la demande d’autorisation environnementale présentée par le Syndicat des eaux d’Île-de-France (SEDIF) pour la mise en place de l’osmose inverse basse pression à l’usine d’Arvigny et la création d’une canalisation de rejet en Seine sur les communes de Savigny-le-Temple, Lieusaint, Nandy et Seine-Port. Michel Bisson, président de Grand Paris Sud dénonce les biais de cette enquête dans un courrier au préfet.

Continuer la lecture de L’enquête publique exclut les usagers les plus concernés

Eau potable : en Ile-de-France, on lave plus blanc que blanc, mais à quel prix ?

Le Syndicat des eaux d’Île-de-France (Sedif), qui regroupe 135 communes de banlieue parisienne, prévoit de moderniser ses usines de traitement pour délivrer une eau « pure, sans calcaire et sans chlore » à plus de 4 millions de Franciliens. Pour cela, il compte investir près d’un milliard d’euros dans une technologie très critiquée par d’autres collectivités, qui y voient une fuite en avant ruineuse et anti-écologique. Par Matthieu Jublin.

Continuer la lecture de Eau potable : en Ile-de-France, on lave plus blanc que blanc, mais à quel prix ?

Le projet du Syndicat des eaux d’Ile-de-France pour une eau plus filtrée mais plus chère divise

Le Sedif, en charge de l’eau potable de 4,6 millions de Franciliens, a un projet à 800 millions d’euros pour filtrer davantage l’eau potable des pollutions émergentes. Eau de Paris présente une alternative low tech en mettant une filtration au charbon actif dans son usine d’eau d’Orly. Par Myriam Chauvot dans Les Echos du 6 juillet 2021.

Continuer la lecture de Le projet du Syndicat des eaux d’Ile-de-France pour une eau plus filtrée mais plus chère divise